Lewis Hamilton : « Je ne suis qu’un humain »

3 octobre 2020
1
lewis-hamilton-f1-mercedes

Lewis Hamilton a admis qu’il peut ne pas toujours faire les choses correctement suite à ses commentaires critiques lors du GP de Russie, mais dit qu’il n’est « qu’un humain » et a juré d’apprendre d’un week-end frustrant.

Après avoir reçu deux pénalités distinctes de 5 secondes pour avoir réalisé des essais de départ dans une zone non réglementaire avant la course à Sotchi dimanche dernier, Hamilton, qui a terminé troisième, a qualifié la décision de « ridicule » et a déclaré que les stewards de la FIA essayaient juste de « le freiner » dans sa quête d’un septième titre.

A la suite de ses commentaires, Lewis Hamilton s’est expliqué sur les réseaux sociaux et a présenté en quelque sorte des excuses officielles aux membres de la FIA.

« Je ne peux pas toujours faire bien les choses face à l’adversité. Je ne réagis pas toujours comme vous le souhaitez lorsque les tensions sont fortes, mais je ne suis qu’un humain après tout et je suis passionné par ce que je fais. » a écrit le pilote Mercedes.

« J’apprends et je grandis chaque jour, et je vais tirer mes leçons et continuer à me battre pour la suivante. » 

« Merci à ceux qui continuent à me soutenir et se battent avec moi. Nous nous levons toujours! »

L’équipe Mercedes, dont les instructions radio ont joué un grand rôle dans la prise de décision des commissaires d’infliger deux pénalités à Hamilton, a soutenu le Britannique après la course.

Interrogé sur les commentaires tenus par Lewis Hamilton, Toto Wolff, directeur de l’écurie, a expliqué: « Je pense que Lewis a fait face à beaucoup d’adversité dans sa vie et pour nous tous, la pénalité semble un peu sévère. »

« Jamais auparavant une infraction dans un tour d’avant-course ou de reconnaissance n’a été sanctionnée par une pénalité en course. »

« Les choses vont durement contre lui parfois. Je suppose que si vous êtes le meilleur pilote, vous devez l’accepter. »

Au final, Lewis Hamilton a été pénalisé de deux fois cinq secondes, mais n’a pas écopé de points de pénalité sur sa super licence.

Quelques heures après l’arrivée de la course, les commissaires de la FIA ont pris la décision de rendre ses points à Hamilton et d’infliger plutôt une amende de 25 000 euros à l’équipe Mercedes pour lui avoir donné de mauvaises instructions dans la radio avant la course.

1 Comment

  1. Une remarque désobligeante dans un sens est une erreur humaine et du racisme dans l’autre sens. Étonnant, non?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.