in

Lewis Hamilton regrette que Pirelli n’ait pas apporté les pneus plus minces en Autriche

Lewis Hamilton regrette que Pirelli n’a pas apporté ses pneus à bande de roulement plus mince le week-end dernier en Autriche, ce qui lui aurait peut-être permis de se battre un peu plus en piste, même si le Britannique a dû finalement abandonner en raison d’un problème de pression sur le circuit de carburant de sa Mercedes.

Les pilotes ont rencontré des problèmes de cloquage sur les pneus ce week-end  en Autriche, ce qui les a obligé à rentrer une seconde fois au stand, alors que la stratégie la plus logique était basée par Pirelli sur un seul arrêt avant la course.

« Ils auraient dû amener l’autre pneu ici [celui avec la bande de roulement plus mince]. » déplore Hamilton. « Nous aurions dû avoir les mêmes que lors de la dernière course. »

« Ce n’est pas un phénomène rare, et c’est ce qui arrive quand vous vous trompez avec la stratégie. Ils [Pirelli] étaient censés apporter l’autre pneu ce week-end. »

« De toute façon cela n’aurait fait aucune différence dans mon week-end. Je pense que j’avais assez de rythme pour les faire tenir jusqu’au bout de la course, mais le problème est que ces pneus ne tiennent pas. »

« C’est dommage parce que cela a empêché les fans d’assister à plus de batailles, mais bon c’est comme ça. Ces pneus ne sont pas assez bons pour nous permettre de rouler dans des conditions optimales, c’est dommage que nous ne puissions pas continuer de nous battre juste parce qu’il y a des cloques. »