hamilton pole monaco

Lewis Hamilton révèle le plus gros défaut de la Mercedes W10

Lewis Hamilton a demandé des réglages spécifiques à ses ingénieurs pour sa nouvelle monoplace afin de gommer les petits défauts de la Mercedes W10.

En 2019, Lewis Hamilton a remporté son sixième titre mondial en Formule 1 au volant d’une monoplace ultra performante, mais le Britannique a reconnu que la W10 n’était pas parfaite, bien que meilleure que la monoplace de 2018.

« La voiture de l’an passé était bien meilleure [que celle de 2018]. » a reconnu Lewis Hamilton dans un entretien accordé à AMUS.

« Beaucoup de choses que j’avais demandées lors des briefings avec les ingénieurs ont été placées sur celle de 2019. Mais il reste encore des choses fondamentales sur la voiture qui ne sont pas encore parfaites. »

« Par exemple, le passage sur les bosses ou les vibreurs ne sont toujours pas spectaculaires. Lorsque je regarde les images de la caméra embarquée de la Ferrari pilotée par Vettel, sa voiture est beaucoup plus douce. De mon côté, la voiture bouge tellement que je peux à peine voir la courbe. » 

Le pilote britannique souligne tout de même que son équipe excelle dans bien d’autres domaines et n’hésite pas féliciter ses ingénieurs, sans qui il ne pourrait pas exploiter le plein potentiel de sa machine.

« Nous sommes tout de même plus forts dans d’autres domaines, et ma compréhension dans la dynamique du pilotage s’améliore chaque année à mesure que je m’assois avec les ingénieurs. »

« Il est de plus en plus difficile de comprendre les pneus, et c’est vraiment fascinant de voir ce que cela implique; la température du freinage, température des pneus, pression des pneus. »

« Ces ingénieurs sont vraiment intelligents et sont à des années lumière de moi, mais ils ne peuvent pas deviner ce que je fais dans la voiture. La clé est de leur expliquer clairement ce qu’ils peuvent utiliser à partir de mes impressions. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

esteban ocon renault f1 team

Placer Ocon aux côtés d’Hamilton chez Mercedes était trop risqué pour Wolff

valentino rossi ferrari 2010

Valentino Rossi a refusé une offre de la Scuderia Ferrari en 2006