marcus ericsson alfa romeo pirelli

Marcus Ericsson prend encore plus de recul avec la Formule 1

Le pilote suédois Marcus Ericsson disputera une seconde saison en IndyCar l’an prochain avec sa nouvelle équipe Chip Ganassi Racing.

L’ancien pilote Sauber, qui est également pilote de réserve de l’équipe Alfa Romeo en F1 cette année, participera en 2020 à sa seconde saison en IndyCar aux Etats-Unis.

Le pilote suédois a décidé de partir aux USA en IndyCar en 2019 en attendant qu’un baquet en F1 se libère, après avoir été remercié par l’équipe Sauber-Alfa Romeo, qui a décidé de titulariser Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi.

Ericsson a pu tout de même garder un pied en catégorie reine du sport automobile en conservant le poste de pilote de réserve de l’équipe, mais Alfa Romeo Racing n’a jamais eu besoin de ses services cette saison.

Face au manque d’opportunité en F1 l’an prochain, Marcus Ericcson a donc décidé de rempiler en IndyCar pour une seconde saison en 2020, alors qu’il changera d’équipe en quittant le team Schmidt Peterson.

« Je suis extrêmement heureux et fier d’avoir la possibilité de rejoindre le Chip Ganassi Racing, c’est une équipe de gagnants et leur histoire parle d’elle-même. » a déclaré Ericsson.

« Je suis très reconnaissant au fait qu’ils croient en moi, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour faire de 2020 une autre année fructueuse pour l’équipe. »

« Je suis également très heureux de travailler avec deux des meilleurs pilotes de la série, Scott et Felix, je suis impatient de mettre en pratique ce que j’ai appris cette année. »

On ne sait toujours pas si Marcus Ericsson conservera son poste de pilote de réserve chez Alfa Romeo en 2020. Si le Suédois n’est pas reconduit par l’écurie suisse, cela laisserait une autre opportunité à Nico Hulkenberg, qui est toujours sans le moindre contrat pour l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

renault f1

Renault a été approchée à plusieurs reprises par de nouvelles équipes de F1

jenson button

Jenson Button : « Mon coéquipier le plus rapide était Lewis, le plus complet était Fernando »