charles leclerc bakou ferrari

Mattia Binotto : « Nous devons faire des choix plus agressifs »

Alors qu’elle avait la voiture la plus rapide du week-end à Bakou, la Scuderia Ferrari a une fois de plus laissé filer la victoire entre les mains de Mercedes.

Mercedes a signé un quatrième doublé consécutif ce week-end en Azerbaïdjan, mais sur le papier, c’est bien la Scuderia Ferrari qui aurait dû remporter cette course, notamment avec la monoplace de Charles Leclerc, qui semblait capable d’aller chercher la pole position le samedi avant son accident.

En course, le Monégasque, qui partait depuis la huitième position sur la grille, a rapidement réussi à rejoindre les leaders et à prendre la tête du Grand Prix durant plusieurs tours, alors que sa Ferrari était équipée des pneus Médiums, bien moins rapides que les pneus Tendres.

Mais au final, c’est bien Mercedes qui a remporté la quatrième manche de l’année avec un doublé mené par Valtteri Bottas, tandis que Ferrari devra se contenter de la troisième place de Sebastian Vettel.

Le directeur de l’équipe italienne, Mattia Binotto, admet que la Scuderia Ferrari manque peut-être d’agressivité dans son approche, et c’est justement sur ce point que l’écurie de Maranello va travailler avant la prochaine course en Espagne.

« Notre performance n’a pas répondu à nos attentes. Les qualifications ne se sont pas passées comme nous l’aurions souhaité et, sur cette piste, les positions sur la grille font toute la différence, car partir plus loin rend tout plus difficile. » explique le patron de la Scuderia, Mattia Binotto.

« En course, nous n’avons pas pu profiter d’une période sous voiture de sécurité, ce qui aurait pu nous aider à battre nos rivaux. »

« Sebastian a réalisé une solide performance, toujours proche des deux leaders et méritait pleinement de monter sur le podium. Charles quant à lui a fait une belle course, progressant dans la hiérarchie après avoir perdu quelques places au départ, car il était plus difficile pour lui de chauffer ses pneus Médiums. »

« Notre rythme n’était pas suffisant et nos rivaux étaient plus rapides. Nous devons rentrer chez nous, identifier les domaines où nous sommes faibles et pousser notre manière de travailler, pour faire des choix plus agressifs afin de revenir à la place à laquelle nous devons être. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

toro rosso honda bakou

Honda : « La Spec 2 a fonctionné »

sebastian Vettel ferrari bakou

Vettel explique son absence des réseaux sociaux : « Je n’ai pas le désir de tout partager »