Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

News F1 en direct – les dernières actualités en Formule 1News F1 en direct – les dernières actualités en Formule 1

Scuderia Ferrari

Mattia Binotto revient sur sa première saison en tant que directeur de Ferrari

mattia binotto et laurent mekiès ferrari

Mattia Binotto est revenu sur l’ambiance qui règne au sein de la Scuderia Ferrari après une première saison passée à la tête de la plus emblématique écurie de la grille.

De son poste de directeur technique chez Ferrari, qu’il occupait encore l’année dernière au mois de janvier, à son nouveau rôle de directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto a connu de véritables montagnes russes en 2019 en termes d’émotions.

Arrivé à Maranello en 1995 en tant que stagiaire, Mattia Binotto a connu une croissance professionnelle spectaculaire au sein de l’entreprise italienne et a réussi à gravir les échelons grâce à ses compétences et a travaillé avec de grands pilotes comme Jean Alesi, Eddy Irvine ou encore Michael Schumacher.

En février 2019, l’Italo-suisse est officiellement nommé directeur sportif de la Scuderia Ferrari en remplacement direct de Maurizio Arrivabene dont le bilan sportif n’a pas été à la hauteur des espérances du constructeur de Maranello, ainsi que des fans au cours des dernières années.

Mattia Binotto monaco GP Ferrari

© Alessandro Arcari/F1only.fr

Catapulté au devant de la scène en seulement quelques jours, Mattia Binotto se souvient encore de cette journée si spéciale où il a vu son nom à la une de la Gazzetta Dello Sport en Italie.

“C’était un peu plus soudain que prévu. Le 7 janvier j’ai dû partir à Londres et à l’aéroport de Bologne, j’ai acheté la Gazzetta Dello Sport et la une affichait la nouvelle de ma nomination.” se souvient Binotto.

“Nous avons donc dû faire cette annonce, ce qui n’a pas été simple, mais nous avons réussi à le gérer correctement.”

Une fois la saison 2019 débutée et après des essais hivernaux très prometteurs, la Scuderia Ferrari a déçu beaucoup de monde au Grand Prix d’Australie avec une minute de retard pour ses pilotes sur les deux Mercedes à l’arrivée de l’épreuve.

Une énorme douche froide pour Mattia Binotto, qui a compris à ce moment-là que la saison 2019 n’allait pas être de tout repos pour lui et ses troupes.

Lorsqu’on lui demande quels ont été les autres moments décevants pour lui l’an dernier, il répond : “Après la déception en Australie, je choisirais le GP de Bahreïn, avec une victoire qui était dans la poche mais qui est ensuite partie en fumée à cause de problèmes de fiabilité [sur la voiture de Leclerc].”

“Je dirais aussi le Canada avec Sebastian [Vettel] qui a gagné mais a ensuite été pénalisé. Ce sont des exemples de la façon dont la première partie de la saison a été vraiment difficile.”

sebastian vettel canada arrivée panneau

Sebastian Vettel qui déplace le panneau du vainqueur devant un emplacement vide à Montréal

“Mais après la pause estivale, les victoires à Spa, Monza et Singapour ont partiellement compensé ces premières déceptions. Même si cela ne nous a pas suffi pour remporter le titre mondial (…) Je pense en revanche que ça a été des moments privilégiés pour les fans comme pour nous.”

Un véritable esprit d’équipe chez Ferrari

De l’extérieur, et d’après certains médias, l’ambiance au sein de l’équipe Ferrari est exécrable, notamment entre les deux pilotes Sebastian Vettel et Charles Leclerc, qui ont eu quelques frictions au cours de la saison 2019.

Mais Mattia Binotto assure qu’il règne un véritable esprit d’équipe chez Ferrari – y compris entre les deux pilotes : “Je suis vraiment content de voir comment l’esprit d’équipe s’est développé. Nous sommes très unis, compacts, y compris les pilotes, malgré ce que certains insinuent.”

“Un exemple? Le mardi qui a suivi l’incident au Grand Prix du Brésil [les deux pilotes se sont percutés], mon téléphone a sonné et sur l’écran, j’ai vu les noms de Seb et Charles, ensemble.”

“Ils sont rentrés en contact tous les deux pour clarifier les choses et m’ont appelé pour une conférence à trois. Ce n’était pas seulement un geste, et cela montrait vraiment un esprit uni impressionnant.”

“Et de toute façon, en ce qui concerne le Brésil, il vaut mieux qu’un tel épisode se produise maintenant, cela nous aidera à mieux nous comprendre pour l’année prochaine.”

pilotes ferrari 2019

Charles Leclerc et Sebastian Vettel au GP d’Espagne 2019

Un rôle bien différent que celui de directeur technique

En devenant directeur sportif de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto a dû s’adapter à son nouveau poste et a découvert de nouveaux domaines dont il est devenu responsable tels que le marketing, le juridique ou encore la communication.

“90% de la gestion sportive est composée de techniciens, mais mon rôle couvre également les 10% restants. La communication, le marketing, le parrainage, le juridique, tout comme d’autres domaines qui ont été ajoutés et dans lesquels je suis peut-être moins qualifié.”

“On pourrait dire qu’avant, en tant que directeur technique, j’étais habitué à dépenser, mais maintenant en tant que directeur sportif, je dois penser à faire des économies et même à générer des revenus.”

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.