Verstappen victorieux !

Max Verstappen a remporté le Grand Prix d’Allemagne 2019 au terme d’une course folle bien difficile à vous résumer en seulement quelques lignes [et que nous développerons plus en détails d’ici demain.]

Le pilote Red Bull devance sous le drapeau à damier la Ferrari de Sebastian Vettel et la Toro Rosso de Daniil Kvyat.

Derrière, Lance Stroll, Carlos Sainz, Alex Albon, Kimi Raikkonen, Antonio Giovinazzi, Romain Grosjean et Kevin Magnussen complètent le top dix.

Un départ arrêté sous la pluie

Après quatre tours de formation derrière la voiture de sécurité en raison d’une piste très humide, un départ arrêté a été décidé par la direction de course pour un Grand Prix amputé officiellement de trois tours [64 tours à boucler].

Au départ, Lewis Hamilton a réussi à garder sa position de leader, alors qu’après seulement deux tours, une sortie de piste impliquant la Racing Point de Sergio Perez a obligé la direction de course à déployer la voiture de sécurité.

Image

Cette voiture de sécurité a permis à la quasi totalité des pilotes de rentrer au stand pour chausser des pneus Intermédiaires, alors que la piste était encore bien détrempée.

Au final, cela s’est avéré être le bon choix puisque tous les pilotes ayant chaussé les Intermédiaires affichaient un rythme bien plus rapide qu’en pneus pluie, et alors que la pluie a cessé de tomber.

Amende pour l’équipe Ferrari

Lors de cette première valse des arrêts, le pilote Ferrari Charles Leclerc a été relâché de façon dangereuse par son équipe juste devant la Haas de Romain Grosjean, qui arrivait au stand pour effectuer son arrêt.

Après avoir placé cet incident sous investigation, la direction de course a finalement décidé d’infliger une amende à l’équipe Ferrari.

Abandon pour Daniel Ricciardo

Le pilote Renault a dû abandonner aujourd’hui en Allemagne en raison d’une panne mécanique. L’Australien a stoppé sa monoplace en bord de piste, obligeant la direction de course à déclencher une voiture de sécurité virtuelle pour permettre aux commissaires de dégager la piste.

Image

Le chaos au 25e tour

A partir du 25e tour de course, les pilotes ont décidé de chausser les gommes slicks [pour le sec], alors que la pluie tombait toujours sur le circuit et c’est Charles Leclerc qui a payé sur le champs cet excès d’optimisme en effectuant une sortie de piste.

Image

Le pilote Ferrari a dû abandonner, alors que quelques secondes plus tard, c’est au tour du leader de la course Lewis Hamilton de sortir au même endroit que Charles Leclerc.

Le quintuple champion du monde a eu plus de chance que Charles Leclerc, puisqu’il a pu repartir pour se jeter tout de suite dans la voie des stands.

Image

Mais dans sa manœuvre, le pilote Mercedes est passé du mauvais côté de la quille matérialisant l’entrée des stands, ce qui lui a valu une pénalité de cinq secondes. Notez également qu’en rentrant au stand, son équipe n’était absolument pas prête et Lewis Hamilton est resté plus de 50 secondes sur son emplacement.

Le Britannique a pu repartir avec un museau tout neuf monté sur sa monoplace et des pneus Intermédiaires. Mais en sortant, la course a été placée sous voiture de sécurité et Lewis Hamilton n’a pas respecté le temps minimal imposé aux pilotes, il a été placé sous investigation.

Nico Hulkenberg loupe encore un podium

Quelques minutes plus tard, et alors qu’il était à la troisième position, Nico Hulkenberg n’a rien pu faire pour contrer l’attaque de Valtteri Bottas. Le pilote Renault s’est donc retrouvé quatrième, mais deux tours plus tard il commet une erreur de pilotage au même virage qui a coûté cher à Charles Leclerc et Lewis Hamilton.

Le pilote Renault a planté sa Renault dans le bac à gravier et devra abandonner. Son tout premier podium de sa carrière n’était vraiment pas loin aujourd’hui, mais finalement, le sort s’est acharné sur l’Allemand.

Image

Crash pour Bottas

A sept tours de la fin de course, Valtteri Bottas a effectué un tête-à-queue au premier virage et est allé percuter le mur assez violemment.

Le pilote finlandais a dû abandonner, alors que pour la petite histoire, son coéquipier Lewis Hamilton a effectué le même tête-à-queue au même virage quelques minutes plus tôt. Le Britannique a eu plus de chance et a pu repartir, il terminera la course à la onzième position.

Image

Pierre Gasly abandonne

Dans les deux derniers tours, Pierre Gasly a percuté la Toro Rosso d’Alex Albon, endommageant son aileron avant. Le Français a dû abandonner mais a tout de même été classé par la direction de course à la quatorzième position.

Tableau des temps

Image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Plusieurs changements de composants pour Raikkonen, Norris et Vettel

Verstappen élu pilote du jour