F1 - A la veille des qualifications à Imola, Norris n'est pas aussi confiant qu'à Bahreïn
in

A la veille des qualifications à Imola, Norris n’est pas aussi confiant qu’à Bahreïn

Du côté de chez McLaren, le discours se veut plutôt prudent ce vendredi soir après une première journée du Grand Prix d’Émilie-Romagne compliquée selon Lando Norris qui a terminé huitième des EL2.

Le jeune britannique nous explique que sa journée a été largement gâchée par les différentes interruptions de séance dues aux drapeaux jaunes et rouges, alors que les essais libres du vendredi sont désormais plus courts qu’auparavant (1h00 maximum).

Après cette première journée donc et avant la séance de qualifications de ce samedi, Norris admet qu’il est moins en confiance qu’il y a quelques semaines.

« Journée difficile, simplement parce que c’était assez compliqué – pas nécessairement de notre côté, mais à cause des drapeaux jaunes, des drapeaux rouges et des choses comme ça. » nous explique le pilote McLaren.

« Il y avait aussi quelques problèmes avec la radio et des choses qui, encore une fois, n’étaient pas de notre faute, mais qui en ont fait une session mouvementée. »

« Il y a beaucoup de choses sur lesquelles travailler pour demain. Je ne dirais pas que nous sommes aussi confiants qu’il y a quelques semaines, mais je pense que nous pouvons apporter de bonnes améliorations demain pour rendre la voiture un peu plus agréable à conduire, un peu plus confortable et me donner un peu plus de confiance aussi. »

« Je ne pense pas que nous soyons en mauvaise posture, mais nous avons certainement du travail à faire. »

Le classement des EL2 à Imola

F1 - A la veille des qualifications à Imola, Norris n'est pas aussi confiant qu'à Bahreïn

 

F1 - Mercedes confirme que la W12 est plus stable du train arrière

Mercedes confirme que la W12 est plus stable du train arrière

F1 - Malgré un crash, Leclerc s'est senti très à l'aise au volant de la Ferrari à Imola

Malgré un crash, Leclerc s’est senti très à l’aise au volant de la Ferrari à Imola