Ne jamais cesser d’attaquer est l’une des clés du succès de Mercedes

6 novembre 2020
1
2020 Emilia Romagna Grand Prix, Sunday - Steve Etherington

L’équipe Mercedes a établi cette année un nouveau record en Formule 1 avec le plus grand nombre de titres constructeurs consécutifs jamais remportés [sept].

Le fait de ne jamais se reposer sur ses lauriers a été l’ingrédient clé dans l’établissement de ce record selon James Allison, le directeur technique de l’équipe Mercedes.

« Après un certain nombre d’années de succès, ce qui peut typiquement briser une sorte de course en or, ce ne sont pas les concurrents, mais bien l’équipe elle-même qui perd son avantage. » explique Allison dans l’émission Tech Talk sur F1TV.

« En arrêtant de réaliser un certain nombre de choses qui les ont rendu bons dans le passé, ils peuvent simplement être victimes de complaisance. »

« C’est une chose dont nous sommes conscients, et nous avons donc essayé de nous plier en quatre pour contrer ce risque et même de rechercher l’excitation dès le début de chaque saison en essayant d’attaquer avec une vigueur renouvelée chaque année. »

Alisson déclare que cette approche « agressive » a été mise encore plus en évidence cette année avec la W11, qui présentait plusieurs changements importants par rapport à la W10 de l’an passé, bien que cette monoplace ait remporté 15 des 21 courses de la saison 2019.

« Nous devions choisir quelle direction prendre avec la voiture de 2020. Nous avons eu une bonne année en 2019…nous étions bons et les règles n’étaient pas très différentes [en 2020]. Alors pourquoi ne pas avancer de la même manière en 2020 ? »

« Mais nous avons plutôt choisi de ne pas faire cela. Nous avons chois de prendre des directions différentes avec la voiture, en particulier sur les écopes de frein avant, la carrosserie autour des prises d’air et la suspension arrière, qui étaient tous très différents par rapport aux précédents. »

Enfin, lorsqu’on lui demande dans quel domaine Mercedes a fait des changements radicaux cette année par rapport à l’an dernier, Allison a distingué le travail effectué par les ingénieurs du département HPP de Mercedes [usine moteur à Brixworth].

« J’aurais probablement une note particulière pour l’énorme poussée faite par HPP pour l’unité de puissance que nous avons eu cette année. »

« Ils ont eu une période assez difficile l’an dernier lorsqu’on disait que Mercedes n’était plus la référence en termes de moteur. »

« Je pense que cela les a vraiment incités à trouver des performances sur le PU dans tous les coins et recoins et ce, malgré le fait que les réglementations soient globalement stables depuis 2014 et que le débit de carburant soit fixe. »

« Je pense donc que c’est un pas en avant vraiment décent de leur part. » conclut James Allison, dont le nom est souvent cité pour remplacer Toto Wolff à la tête de l’équipe Mercedes dans un futur plus ou moins proche.

1 Comment

  1. La véritable clé du succès de Mercedes F1 est d’avoir étudié un moteur hybride v6 dès 2007 en secret et d’avoir réussis à l’imposé en 2014. Avec 7 années d’avance au développement moteur, ils peuvent voir venir la concurrence arrivé. Pour être sur de ne pas être trop vite rattrapé, vous mettez au point un système de jeton qui limite le développement et voila le tour est joué !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.