Mercedes n’avait « aucune arme dans son arsenal » pour contrer Red Bull

2021 Styrian Grand Prix, Friday - Steve Etherington

Le directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a admis après la victoire de Max Verstappen au Grand Prix de Styrie que son équipe, pour la première fois depuis le début de l’ère du turbo-hybride en 2014, n’avait « aucune arme dans son arsenal » pour tenter de se battre pour la victoire.

Ce dimanche au Grand Prix de Styrie, les deux pilotes Mercedes n’ont tout simplement rien pu faire pour rattraper Max Verstappen en tête de la course au volant d’une Red Bull ultra performante depuis le Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Après la course, le patron de l’équipe Mercedes a admis qu’il s’agissait de la toute première fois depuis 2014 que son écurie n’avait absolument aucune arme pour réagir ce dimanche face à Red Bull.

« Ce n’était pas un mauvais résultat. » a déclaré Wolff, alors que ses deux pilotes ont terminé sur le podium.

« Ce qui est difficile, c’est que c’est la première course en huit ans durant laquelle on manquait de rythme. Cette semaine, nous allons nous gratter la tête et regarder la course pour essayer de comprendre s’il y a quelque chose que nous aurions pu faire mieux en termes de réglages. »

« Je pense que pour les qualifications nous avons trouvé des indices, mais aurions-nous pu optimiser le rythme de course, car c’est toujours un équilibre. C’est très intéressant, j’ai hâte d’analyser et de voir dans une semaine si nous pouvons faire un meilleur travail.« 

Wolff a souligné que l’équipe Red Bull poursuit le développement de sa monoplace cette année avec l’arrivée sur le circuit de nombreuses pièces tout au long du week-end, contrairement à Mercedes qui a quasiment stoppé le développement de la W12 pour se concentrer sur 2022.

« Red Bull a apporté des camions et des fourgonnettes jeudi et vendredi avec de nouvelles pièces, c’est une stratégie et c’est une stratégie qui s’avère efficace en l’état car aujourd’hui, ils étaient tout simplement dans une ligue à part en termes de rythme. »

« Nous avons arrêté de développer cette année parce que nous pensons que l’année prochaine est si importante qu’il faut bien faire les choses. Mais eux ils continuent d’ajouter des pièces. »

« Mais le championnat ne se joue pas seulement avec l’ajout de pièces aérodynamiques, car à un certain stade, même des gars comme Red Bull qui continuent d’ajouter des pièces doivent transférer tout le développement à l’année prochaine, et cela signifie toute l’exploitation de la voiture. Les réglages, les pneus et l’optimisation de la façon dont nous roulons deviendront une partie très, très importante. »

« Et cela n’aurait aucun sens de remettre une semaine, deux ou plusieurs mois sur la voiture actuelle, car les gains ne seraient pas du tout proches de ceux que vous faites sur la voiture 2022.« 

« Cela étant dit, c’est loin d’être terminé. » a ajouté Toto Wolff avant de conclure.

« Nous avons eu un week-end très difficile en Autriche sans arme dans notre arsenal pour gagner cette course juste et droite. Mais nous gagnerons des courses cette année et aurons des pole positions et nous nous battrons autant que possible pour chaque résultat. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.