F1 - La F1 veut cesser la culture du secret sur les moteurs
in

La F1 veut cesser la culture du secret sur les moteurs

Le patron de la F1, Stefano Domenicali, aimerait que les équipes donnent plus d’informations sur leur moteur à partir de la saison 2022, alors que la catégorie reine va inaugurer cette saison une émission technique lors des week-ends de Grand Prix afin d’expliquer aux fans les évolutions techniques des équipes.

la F1 devrait introduire une session d’information technique le vendredi matin avant les premiers essais libres du week-end à laquelle les médias seraient invités à prendre part. Lors de cette session, les équipes pourraient alors présenter aux médias les dernières mises à jour techniques introduites sur leurs monoplaces, afin de tenir les fans informés à chaque course de l’évolution technique des équipes de la grille et ainsi d’encourager l’engagement.

Des aspects tels que les composants aérodynamiques et toute autre nouveauté introduite sur le châssis des monoplaces seront probablement l’objet de telles sessions, mais Stefano Domenicali aimerait aller beaucoup plus loin et insiste pour que les moteurs soient également révélés, alors que les équipes ont toujours cultivé un certain secret concernant l’unité de puissance depuis 2014. L’Italien estime que le sport doit faire davantage pour montrer au public les moteurs V6 hybrides : « Jusqu’à présent, nous n’avons fait aucune publicité sensée pour notre produit, nous n’avons pas clairement indiqué qui nous sommes et ce que nous défendons. Cela doit cesser. » a déclaré le patron de la F1, Stefano Domenicali, cité par AMUS.

« Nous sommes un sport automobile, et pas seulement un laboratoire de technologie et de recherche. Nous devons donner quelque chose aux gens, sinon nous ne serions pas là. Il est temps pour nous de sortir de notre coin et de s’assurer que tout le monde comprend qui nous sommes. »

A partir de 2022, un gel des moteurs sera mis en place durant quatre années, ce qui veut dire qu’aucun motoriste ne sera autorisé à améliorer les performances de son unité de puissance jusqu’à l’introduction en 2026 d’un nouveau moteur en Formule 1. Les composants individuels seront donc homologués étape par étape cette année : pour le moteur, le turbocompresseur et le MGU-H, la date limite et le 1er mars. Les motoristes auront ensuite jusqu’au 1er septembre pour mettre à niveau le MGU-K, la batterie et toute la partie électronique. Après cela, plus aucune modification liée aux performances ne sera possible.

Pour le patron de la Formule 1, c’est le nœud du problème. Domenicali comprend que les concurrents hésiteront à donner quoi que ce soit à leurs rivaux avant cette date, mais dit qu’ils n’auront aucune raison de cacher quoi que ce soit une fois le gel en place : « Les moteurs seront gelés pendant quatre ans, c’est pourquoi les constructeurs chercheront à garder le secret jusque-là. En termes de performance, ils doivent s’assurer de prendre les bonnes décisions pour l’avenir, mais après cela, le produit sera prêt. »

En d’autres termes, une fois le gel du développement appliqué, les motoristes n’auront plus aucune raison de garder le secret et pourront présenter leur moteur plus ouvertement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 commentaires

  1. C’est naïf de croire que les équipes ne verrons pas de problème à partager des informations sur leurs moteurs une fois le gel en place, des informations sur les moteurs actuels peuvent concerner la prochaine génération, et je ne vois pas les motoristes actuels aider de fait un potentiel motoriste à piocher des idée pour concevoir un moteur… Vraiment naïf.

F1 - Le PDG de la F1 étonné du manque d’intérêt de l'Allemagne

Le PDG de la F1 étonné du manque d’intérêt de l’Allemagne

F1 - Sainz considère Leclerc comme "l'un des plus grands" en F1

Sainz considère Leclerc comme « l’un des plus grands » en F1