kevin-magnussen-haas-f1
in

Magnussen s’attend à un GP de Toscane difficile pour les pneus

Bien que le tracé du Mugello – qui accueille la neuvième manche de la saison 2020 de F1 ce week-end dans le cadre du Grand Prix de Toscane – soit un nouveau circuit ajouté au calendrier, les pilotes ont déjà pu avoir un premier aperçu dans le simulateur.

Il y aura évidemment beaucoup d’inconnues ce week-end pour le Grand Prix de Toscane, mais les équipes n’arrivent pas complétement à l’aveugle sur le tracé si atypique du Mugello.

Le pilote Haas Kevin Magnussen – qui a lui aussi passé un peu de temps dans le simulateur ces derniers jours – nous explique à quoi il faudra s’attendre ce week-end en Toscane.

“Dans le simulateur, j’ai trouvé que la piste était vraiment cool. C’est assez unique et différent. C’est une piste très rapide et fluide.” nous explique le Danois.

“Ça va être très amusant dans ces voitures à fort appui. Je pense aussi que ça va être assez dur pour les pneus avec tous ces virages à haute énergie.”

“Dépasser sera probablement difficile, mais il y a une longue ligne droite, donc ce n’est peut-être pas tout à fait impossible.”

“Assurément, suivre une autre voiture dans tous ces virages à grande vitesse, ça va être un défi.”

Les essais privés en F1 étant très réglementés, aucun pilote de la grille (hormis les deux pilotes Ferrari) n’ont pu rouler pour de vrai sur le tracé du Mugello cette année.

“Ça n’aurait pas fait de mal de faire un jour ou deux dans une autre voiture qu’une Formule 1 autour du Mugello.” insiste Magnussen.

“D’un autre côté, avec les trois sessions d’essais libres, vous aurez amplement le temps d’apprendre la piste.”

“Après avoir fait une journée dans le simulateur, vous avez une assez bonne idée de ce à quoi vous attendre. Je ne suis pas trop inquiet à ce sujet, mais chaque petit geste aide.” 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mattia-binotto-ferrari-f1

Le discours réaliste du directeur de Ferrari avant le GP de Toscane

F1 - Fernando Alonso prêt à démarrer avec Renault F1

Fernando Alonso prêt à démarrer avec Renault F1