nico hulkenberg renault

Nico Hulkenberg en avait encore sous le pied au Grand Prix de France

Le pilote Renault Nico Hulkenberg a admis qu’il lui en restait encore un peu sous le pied ce dimanche au Grand Prix de France.

Le pilote allemand, qui s’élançait treizième sur la grille de départ, a terminé la course à la neuvième position, alors qu’il est resté bloqué dans le trafic durant une grande partie de la course.

Finalement, en raison des deux pénalités de cinq secondes chacune infligées à son coéquipier Daniel Ricciardo après l’arrivée de l’épreuve, Hulkenberg a gagné une place et sera officiellement classé huitième du Grand Prix de France.

« Nous avons effectué une bonne remontée et c’est agréable de retrouver le top dix. La course aurait peut-être été différente si nous nous étions un peu mieux qualifiés, mais cela reste un bel effort de passer de la treizième à la neuvième place [huitième après la pénalité de Ricciardo]. » a déclaré Nico Hulkenberg après le Grand Prix de France.

« J’ai attaqué sans relâche, mais j’étais coincé dans le trafic et les dépassements sont difficiles sur ce circuit. J’en avais encore sous le pied, ce qui démontre que nous sommes performants le jour de la course. »

« Les derniers tours étaient vraiment amusants, intenses et disputés et j’étais content d’y avoir gagné quelques positions. Nous avons démontré que notre rythme de course était là, mais nous devons encore travailler sur un tour. »

Notez que Nico Hulkenberg ne bénéficiait pas de la Sepc B du moteur Renault ce week-end au Grand Prix de France, contrairement à son coéquipier.

Le pilote allemand étant déjà à la limite concernant le nombre de composants autorisés par saison, il devra écoper d’une pénalité de grille lors de l’introduction de cette Sepc B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

qualifications gp france tf1

Bravo aux organisateurs du Grand Prix de France 2019

red bull horaires gp autriche

GP d’Autriche : Les horaires