nico rosberg

Nico Rosberg admet avoir eu peur à certains moments en F1

Cela fait maintenant plus de deux ans que Nico Rosberg a pris sa retraite de la Formule 1 (décembre 2016) au terme d’une saison 2016 où l’Allemand a été sacré champion du monde.

Interrogé par la télévision allemande ZDF pour savoir s’il ne regrettait pas ce choix d’avoir quitté soudainement la Formule 1, Nico Rosberg assure qu’il n’a aucun regret : « Ça ne me manque pas du tout, et c’est une bonne chose. » déclare Nico Rosberg.

« Lorsque j’ai décidé d’arrêter de faire du sport, je ne savais pas comment je serais après deux, trois mois ou même un an. »

« Courir [en Formule 1] a toujours été une chose fondamentale pour moi dans ma vie et c’est quelque chose qui a soudainement disparu. »

« Heureusement, je peux compter sur ma famille et sur d’autres passions. J’ai trouvé de nouvelles choses à faire, je pense que c’était la meilleure décision. »

Avec du recul, Nico Rosberg admet volontiers avoir eu peur quelques fois au volant de sa Mercedes.

« Je dois avouer qu’il y a des moments où je vois des actions sur la piste et je pense : « heureusement que je ne suis pas dans cette voiture ». »

« Prenons Bakou par exemple [GP d’Azerbaïdjan], On roule à 360 km/h en ville et devant vous se trouve un mur. Contrairement aux autres pilotes, je ne suis pas un vrai casse-cou. Et oui, il y a des moments où j’avais peur. »

Nico Rosberg s’occupe désormais de ses affaires, l’ancien pilote Mercedes est toujours ambassadeur de la marque allemande, mais il est aussi actionnaire de la Formule E.

Entre autre, Nico Rosberg a lancé une chaîne YouTube dans laquelle on peut voir le quotidien du champion 2016 de F1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Red Bull a pris du retard et va devoir cohabiter avec Mercedes à Silverstone

Pierre Gasly : « On attend de moi que je sois professionnel »