sebastian vettel canada arrivée panneau

Nico Rosberg : « Vettel a encore fait une erreur sous la pression »

Selon le champion du monde 2016 Nico Rosberg, la pénalité de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel au Grand Prix du Canada est justifiée.

Rosberg, qui a désormais un rôle d’observateur dans le monde de la Formule 1, et qui ne prive pas de donner son avis après chaque course, estime que la pénalité infligée à Sebastian Vettel ce dimanche à Montréal est largement justifiée.

Pour l’Allemand, son compatriote a tout simplement craqué une nouvelle fois sous la pression de Lewis Hamilton en piste, allant jusqu’à faire une erreur en se sortant au virage numéro 3 du tracé Gilles Villeneuve, un peu comme à Bahreïn un peu plus tôt cette saison quand le pilote Ferrari a effectué un tête-à-queue sous la pression d’Hamilton.

« Tout d’abord, c’est comme d’habitude. Lorsque Lewis et Vettel sont ensemble et que Lewis lui met la pression, lorsque la bataille se joue entre Vettel et Hamilton, Vettel commet toujours ce genre d’erreurs. » explique le champion du monde 2016.

« Il lui met la pression tour après tour, puis il quitte la piste. Il revient ensuite en piste en disant: « J’avais les pneus sales, je n’avais pas le contrôle. Où vouliez-vous que j’aille, je ne pouvais pas voir Lewis. »

« Les règles nous disent que lorsque vous quittez la piste, vous devez revenir en toute sécurité. » souligne Rosberg.

« Vettel a traversé toute la piste, et je pense qu’il aurait pu laisser plus d’espace, surtout dans la dernière phase de sa manœuvre. Lorsque Lewis a débuté son freinage, il aurait pu lui laisser plus de place. »

« Mais il ne l’a pas fait, et Lewis a jugé la situation dangereuse. J’ai regardé la retransmission plusieurs fois, et Lewis aurait été bloqué dans le mur s’il ne freinait pas. Vettel s’est déplacé de plus en plus, et c’était tellement serré, Lewis aurait pu toucher le mur ou lui-même. »

« Il semble très clair que son retour en piste était dangereux. Vous devez revenir [en piste] en tout sécurité, la pénalité est donc méritée. Ne pas avoir de grip n’est pas une excuse valable. » conclut l’ancien pilote Mercedes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

honda moteur f1 canada

Sur un tracé typé moteur, Honda place 3 de ses voitures dans les points

daniel ricciardo renault canada

Renault veut progresser en qualifications, notamment en Q1