N’oublions pas l’Emilie-Romagne !

Le circuit d'Imola n'a pas vu une seule F1 ce week-end

Les moteurs hybrides des monoplaces de Formule 1 qui devaient se faire entendre ce week-end à Imola ont laissé place à celui des pompes hydrauliques servant à évacuer les tonnes de boue déversées dans toute la région d’Emilie-Romagne ces derniers jours suite aux violents orages et inondations qui ont touché le nord de l’Italie.

Trois jours après les inondations meurtrières – dont le bilan a été réévalué à quatorze morts ce vendredi – place désormais au constat des dégâts déjà estimés à plusieurs milliards et au nettoyage des rues, habitations et commerces touchés par ces inondations. Depuis plus de 48 heures maintenant, des milliers de bénévoles sont à pied d’oeuvre dans toute la région pour évacuer la boue et les débris accumulés (voir vidéo plus bas).

D’immenses superficies agricoles ont également été noyées sous les eaux, ravageant les maraîchages, les champs de fourrage pour le bétail ou encore les champs de céréales. Des ponts se sont également effondrés et plus de 400 routes se sont affaissées. 

Au milieu de cette catastrophe, la Formule 1 a pris la (sage) décision d’annuler le Grand Prix d’Emilie-Romagne pour ne pas créer « une charge supplémentaire » pour les services de secours déjà bien occupés, et toutes les équipes de la grille ont déjà quitté la région et sont arrivées à Monaco pour y disputer la prochaine manche du championnat du monde.

En parallèle, la catégorie reine a fait un don d’un million d’euros à l’Agence pour la sécurité territoriale et la protection civile de la région d’Emilie-Romagne pour soutenir les communautés touchées par les inondations. 

Mais tout cela ne doit pas nous faire oublier que plus de 100 000 personnes ont dû quitter leur domicile et que les opérations de nettoyage se poursuivront très certainement sur plusieurs semaines encore. Alors avant de passer « à autre chose » en se concentrant sur le Grand Prix de Monaco, il me semblait important de vous rappeler que vous pouvez aider les populations locales en faisant un don à cette adresse par exemple.

2 Comments

  1. N’oublions pas non plus que ce qu’on appelle drame ici est le quotidien de 80% de la population mondiale, qui n’a en plus pas d’eau potable. La solidarité c’est beau, mais attention à l’ethnocentrisme de la part d’un sport pas très métissé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.