Ferrari-f1-2021-carlos-sainz-portugal
in

Le nouveau carburant en F1 coutera 20 chevaux aux équipes en 2022

La nouvelle règlementation sur le carburant en Formule 1 devrait coûter aux équipes environ 20 chevaux cette saison et a imposé aux motoristes d’introduire d’importants changements sur le moteur à combustion interne selon le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto.

A partir de la saison 2022, toutes les équipes de la grille devront utiliser un carburant E10 contenant au moins 10% de composants bio, ceci devant aider la Formule 1 à devenir plus durable et à atteindre son objectif à long terme qui est de devenir carbone net zéro d’ici 2030. L’utilisation de ce nouveau carburant a imposé aux ingénieurs motoristes de redoubler d’efforts pour trouver plus de puissance sur les nouveaux blocs d’alimentation 2022, notamment parce que le carburant E10 devrait faire perdre environ 20 chevaux.

« Le bloc d’alimentation est très différent de l’actuel [celui de 2021], à l’exception du système hybride. » a déclaré Mattia Binotto, cité par le site du championnat.

« Du côté de l’hybride, nous l’avons introduit en 2021, alors que nous avions prévu de l’avoir en 2022. Il y a aura quelques changements sur le système hybride pour 2022, car un plus grand nombre de capteurs est requis par la FIA, mais le système global est très similaire à celui avec lequel nous avons couru à la fin de la saison 2021. »

« Le reste, en particulier le moteur à combustion interne, je dois dire que ce sera très différent. Nous avons un nouveau carburant avec 10% d’éthanol ce qui a beaucoup changé la combustion. Rien qu’en considérant ce carburant différent, quel que soit le fournisseur, les équipes perdent plus ou moins 20 chevaux, ce qui signifie en quelque sorte que la combustion elle-même est assez modifiée. »

Concernant les objectifs de la Scuderia Ferrari pour 2022, Binotto a insisté sur le fait que son équipe aura comme priorité de réduire encore un peu plus l’écart avec les deux meilleures (Mercedes et Red Bull) : « L’espoir est d’être compétitif et pour moi, être compétitif, c’est être en position de gagner des courses. Cela signifierait-il que nous pouvons nous battre pour un championnat ? Si je regarde aujourd’hui, l’écart est encore grand. Mais en tant que Ferrari, cela fait partie de notre ADN [de se battre pour la victoire]. »

« Ce qui est important, c’est d’être capable de se battre au moins dans certaines courses pour la pole et pour la victoire. C’est la simple conséquence d’une croissance et d’une amélioration continues. Je serais déçu si nous ne nous sommes pas améliorés cette année. » conclut Binotto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

alex-albon-f1-2022

Albon pense avoir l’expérience pour faire avancer Williams

news-f1-honda-red-bull

Horner explique comment se poursuivra la relation entre Red Bull et Honda en 2022