Oliver Bearman : « Ces derniers mois ont été fous »

11 juillet 2024
1
Oliver Bearman dans le garage Ferrari à Djeddah en Arabie Saoudite

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, le jeune Oliver Bearman n’a appris qu’il serait titulaire en F1 à partir de la saison 2025 seulement quelques jours avant l’annonce officielle faite par l’écurie Haas à la veille du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le Britannique Oliver Bearman – qui fera donc ses débuts en F1 en tant que titulaire avec l’équipe Haas en 2025 – est bien placé pour savoir qu’en Formule 1 rien n’est acquis tant qu’aucun document n’est signé : « Cela a pris du temps. » a déclaré Bearman au site du championnat à propos de son premier contrat en catégorie reine.

« En F1, rien n’est confirmé tant que le document n’est pas signé, et c’était en fait mercredi matin [quelques jours avant l’annonce]. Ces derniers mois ont été fous. Je suis vraiment heureux que cela soit officiel et que cela soit publié. »

« J’ai été submergé d’émotions [lorsqu’il a signé son contrat]. Je pense à tous les moments que j’ai vécus dans ma carrière depuis le premier jour, au nombre d’heures que j’ai passées à travailler, à toutes ces journées pluvieuses en karting, à ces journées froides avec de la neige sur la piste, à ces réveils matinaux et à l’absence de nombreux souvenirs avec mes amis. Tout cela en vaut la peine. »

« J’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve. Ce n’est que le début. Ce voyage de 10 ans que j’ai entrepris m’a mené jusqu’à ce point, et maintenant je recommence. »

Oliver Bearman débutera sa carrière en Formule 1 de la meilleure des manières, puisque le Britannique a signé un contrat pluriannuel avec Haas, ce qui signifie qu’il ne sera pas mis sous pression dès sa première saison : « Je suis heureux qu’ils m’aient fait confiance et qu’ils aient vu mon talent. » a-t-il ajouté.

« Cela me donne beaucoup de confiance. Ce vote de confiance est vraiment important. Cela m’aidera à apprendre tout au long de ma saison de débutant et à apprendre autant que possible et à me préparer pour l’avenir. Et j’ai hâte de commencer. »

Se muscler le cou ! 

Avant de débuter en tant que titulaire sa première saison en Formule 1, Bearman doit encore terminer son actuelle campagne en Formule 2, tandis qu’il aura également l’occasion de participer à trois séances d’essais libres du vendredi en F1 d’ici la fin de l’année, ce qui laisse donc tout le temps nécessaire au Britannique pour se préparer.

Lorsqu’on lui demande dans quel domaine il pense devoir encore travailler avant d’être en F1, Oliver Bearman a répondu : « Un peu plus d’entrainement au niveau du cou ! On ne peut jamais être trop fort au niveau du cou, c’est quelque chose que j’ai appris à mes dépens à Djeddah [lorsqu’il a remplacé Carlos Sainz dans la Ferrari]. »

« J’ai beaucoup de temps pour me préparer et j’ai beaucoup de choses à faire. Je veux améliorer mes connaissances techniques sur la F1, il y a beaucoup plus de choses à faire que ce à quoi je suis habitué. Me mettre à niveau dans ce domaine peut m’aider à améliorer mes performances en piste. »

« J’ai plus de roulages en F1, plus d’essais avec Ferrari et plus d’essais libres avec Haas. Maintenant que c’est officiel, je peux peut-être adopter un état d’esprit un peu différent et utiliser ces opportunités comme préparation pour l’année prochaine. »

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.