robert kubica williams

Par manque de pièces, Kubica a dû rester loin des vibreurs ce vendredi

Robert Kubica regrette que son vendredi se soit mal passé en raison de dégâts mineurs sur le fond plat de sa monoplace, ce qui l’a obligé à rester loin des vibreurs.

Le Polonais Robert Kubica, qui effectue son grand retour en catégorie reine du sport automobile cette année, ne cache pas que la FW42 est déjà à la base une voiture compliquée à prendre en main.

Mais en plus de cette difficulté, Kubica a dû rester loin des vibreurs pour ne pas endommager davantage sa voiture lors de la seconde séance d’essais libres du Grand Prix d’Australie parce que son équipe n’a pas un stock de pièces illimité.

« Malheureusement, lors de la seconde séance d’essais libres, j’ai dû faire beaucoup de compromis en raison de dégâts. Ce n’était pas une excellente après midi, et ce matin, nous avons eu beaucoup de difficultés avec l’adhérence générale. » a déclaré Kubica, qui a terminé bon dernier des EL2.

« Déjà que c’est difficile quand ça se passe bien, mais là, je devais rester loin des vibreurs, donc ce n’était pas facile, surtout si vous vous battez pour rester sur la piste. »

« Mais bon, le point positif, c’est que l’après midi ça allait un peu mieux, même si c’était compromis avec ce qu’il s’est passé. »

« La voiture est déjà difficile à piloter, mais si vous subissez d’autres dégâts, alors là c’est encore plus difficile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

racing point melbourne

Officiel : L’équipe Racing Point à l’amende à Melbourne

alex albon australie accident el1

Un crash et un problème d’appui tête pour les débuts d’Albon en F1