pierre gasly red bull 2019

Pierre Gasly restera chez Red Bull jusqu’à la fin 2019 selon Marko

Le Dr Helmut Marko a confirmé que Pierre Gasly conserverait son baquet chez Red Bull Racing jusqu’à la fin de la saison 2019.

Pierre Gasly connait un début de saison difficile chez Red Bull Racing et a très vite été mis sous pression par ses employeurs en raison de ses résultats bien en deçà de leurs attentes.

La comparaison avec son coéquipier Max Verstappen, qui a déjà remporté deux Grands Prix cette année, est bien difficile pour le pilote français, qui n’est toujours pas monté sur un seul podium après onze courses.

Le week-end dernier en Allemagne, Pierre Gasly a été victime d’un crash en essais libres, ce qui n’a pas été très apprécié du côté du management de l’équipe Red Bull Racing, alors qu’en course, Gasly a dû abandonner à quelques tours de la fin à la suite d’un accrochage avec la Toro Rosso d’Alex Albon.

Situation de plus en plus compliquée donc pour le jeune Français, mais selon Helmut Marko, qui tente peut-être d’enlever un peu de pression des épaules de Pierre Gasly, le Français  terminera la saison 2019 chez Red Bull.

« Nous ne changerons rien cette année. » a affirmé Marko à Motorsport-total.com. « Nous allons continuer avec ces pilotes jusqu’à la fin de l’année. »

Gasly va rebondir selon Hormer

Le patron de l’équipe, Christian Horner, pense que Pierre Gasly va arriver à rebondir lors des prochaines courses.

« c’était dommage car il y a eu des moments dans la course [en Allemagne] où il était bien et le top cinq était possible. » a déclaré Horner après le Grand Prix d’Allemagne.

« Mais il a eu un incident avec Albon en fin de course que je n’ai vu que brièvement, mais heureusement, ils n’ont pas été blessés et Pierre va rebondir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

charles Leclerc ferrari 2019

Fred Vasseur surpris de voir Charles Leclerc proche de Vettel si rapidement

esteban ocon 2020

Esteban Ocon sur son avenir en F1 : « J’aurai plus de réponses après Budapest »