pneus pirelli F1

Pirelli a briefé les équipes avant les tests pour les pneus 2020

Pirelli espère que des pressions plus basses sur ses pneus aideront les équipes à apprécier les nouveaux composés.

Les réactions des pilotes à l’issue de ces essais privés seront déterminantes pour savoir si les gommes 2020 qui seront testées cette semaine deviendront les pneus de la prochaine saison ou bien si Pirelli conservera les actuels pneus 2019.

A l’issue des ces deux journées de tests, si les équipes ne sont pas satisfaites, un vote aura lieu et si plus de sept écurie souhaitent abandonner le nouveau pneu, la FIA acceptera de le faire.

Toutes les équipes courent à Abou Dhabi mardi et mercredi avec les deux types de pneus, ce qui permet une comparaison directe.

Lors des premiers essais au Grand Prix des Etats-Unis, où Pirelli a mis à disposition des équipes des pneus prototypes pendant les essais libres, les pilotes n’étaient pas heureux. Mais le temps froid et le fait que les équipes n’ont pas eu le temps de préparer les monoplaces pour ces essais ont rendu les résultats décevants.

Pirelli a confirmé que les pneus utilisés lors des essais libres à Austin avaient été utilisés avec des pression plus élevées que celles pour lesquelles ils avaient été conçus. Ce point sera d’ailleurs abordé cette semaine lors des tests.

« Nous avons informé les équipes de l’état d’avancement des nouveaux pneus. » a déclaré le directeur de Pirelli, Mario Isola.

« Profil statique, profil dynamique, données pour configurer la voiture de la meilleure façon possible. Les prescriptions pour le pneu 2020 au test seront différentes de celles du pneu de course, car la nouvelle construction a été conçue pour fonctionner à une pression plus basse. »

« Nous avons constaté une amélioration lors des tests de développement des pneus, lorsque nous avions une pression plus basse. Donc, la prescription pour le test sera inférieure de 1,5 psi pour les pneus avant et arrière. »

« À Austin, il était impossible de donner des prescriptions différentes, car avec le temps limité, il était impossible de configurer la voiture de manière appropriée, et il est évident que tout le test sera assoupli pour permettre une comparaison plus représentative. »

« Ce n’était pas le seul handicap à Austin. De plus, les niveaux d’appui sont différents en raison du profil différent. Évidemment, lors des essais libres, vous ne pouvez pas demander à une équipe de changer le fond plat de la voiture, c’est impossible. »

« Mais pendant le test, ils ont le temps d’ajuster la configuration, d’adapter le fond plat si besoin, ils ont une approche différente de la façon de travailler pendant le test. »

« Ce que je demande aux équipes, c’est de faire une comparaison technique appropriée entre les deux constructions, de comprendre quelle est la performance de la construction actuelle et de la nouvelle construction, et toute décision est la bienvenue. »

Les équipes de Formule 1 disposeront chacune de 20 trains de pneus pour les tests d’Abou Dhabi cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

zandvoort 2020 banking

Charlie Whiting à l’origine du banking de Zandvoort

Ocon se servira des conseils donnés par Hamilton chez Renault