in

Pirelli a-t-il aidé Mercedes ? Le manufacturier nie en bloc

Il y a quelques semaines, F1only.fr révélait que Pirelli allait apporter quelques modifications sur sa gamme de pneumatiques pour trois Grands Prix cette année : Le Grand Prix d’Espagne, le Grand Prix de France et le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Nous révélions à l’époque que ces changements allaient être apportés à la demande de Mercedes, après que l’équipe championne du monde en titre a souffert de cloquage sur ses gommes aux essais hivernaux cet hiver.

Les trois circuits nommés ci-dessus ont en effet la particularité de posséder un nouvel enrobé depuis cet hiver, ce qui aggrave la surchauffe des gommes, notamment sur la Mercedes W09 cette année.

Pirelli a donc procédé au changement de ses gommes pour ces trois courses et il semblait évident que Mercedes allait directement bénéficier de ce changement ce week-end en Espagne.

L’équipe du constructeur allemand a effectivement remporté le Grand Prix d’Espagne et a même signé le doublé avec une certaine facilité par rapport à la concurrence.

Interrogé par nos confrères de Motorsport le patron de Pirelli nie catégoriquement avoir aidé l’équipe Mercedes, et préfère parler d’un travail en commun avec toutes les équipes de F1.

« S’il y a un haut niveau de cloquage qui affecte la plupart des voitures, il n’y a plus de course, mais ce sera une lotterie. » déclare Mario Isola, directeur du programme F1 à Motorsport.com. 

« Ce n’est pas la bonne approche, et en tant que manufacturier unique de la Formule 1, nous devons fournir le même produit à tout le monde, et un produit sûr qui convient aux circuits. »

« Nous avons enquêté pour trouver les raisons de ce cloquage, pour nous assurer que la surface de la piste jouait le rôle le plus important, et non pas les nouvelles voitures ou les nouveaux composés, et c’est pour cela que nous devions attendre Melbourne [la première course de la saison]. »

« Une fois qu’il s’est confirmé à Melbourne que nous étions revenu à une situation normale, j’ai personnellement contacté toutes les équipes pour leur demander leur avis et j’ai collecté différentes opinions. »

« Après cela, nous avons eu une réunion interne chez Pirelli, lors de laquelle nous avons tout évalué, puis nous avons préparé un rapport pour la FIA afin d’expliquer pourquoi nous demandions ce changement. »

Interrogé pour savoir si Pirelli a apporté ces changements pour aider l’équipe Mercedes, Mario Isola se veut catégorique : « Nous ne ferions jamais quelque chose comme ça, nous travaillons avec tous les constructeurs au sommet, pas seulement en F1. Alors pourquoi donnerions-nous un avantage à l’un d’entre eux ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Hands on: Apple iPhone 7 review

Nico Hulkenberg frappé par la malchance depuis deux courses