Pirelli : « Le Mexique a toujours été une course difficile et imprévisible »

gp du mexique toro rosso

Pour la dix-huitième manche de la saison 2019 qui se disputera à Mexico, Pirelli s’attend à une course difficile et totalement imprévisible.

Avec une altitude de 2285 mètres, le circuit Hermanos Rodriguez de Mexico est la piste la plus haute du calendrier de la F1, ce qui va engendrer quelques problèmes pour les pilotes ce week-end.

En effet, le manque d’air sur le tracé mexicain va affecter le comportement aérodynamique des monoplaces, mais également celui des pneumatiques, ce qui pourrait nous offrir quelques surprises.

« Le Mexique a toujours été une course difficile et imprévisible avec une atmosphère fantastique: en particulier dans la section du stadium, où les pilotes disent qu’ils peuvent entendre les fans  applaudir. » explique Mario Isola, directeur de Pirelli en F1.

« Il y a de bonnes possibilités de dépassement au fil des tours, et nous avons également observé un certain nombre d’approches stratégiques différentes dans le passé, ainsi que des conditions météorologiques assez variables. »

« L’altitude de la ville de Mexico affecte définitivement les voitures et les réglages, ce qui a également des répercussions sur les pneus. Même un paramètre d’appui élevé peut donner l’impression que l’appui est faible; il peut donc y avoir beaucoup de glissements. »

« Une fois de plus, nous avons apporté une sélection de gommes plus dure par rapport à l’année dernière: cela devrait permettre aux pilotes de pousser les pneus au maximum. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.