Pirelli s’attend à ce que le record de Monza signé par Raikkonen en 2018 soit battu cette année

Le directeur de Pirelli en F1, Mario Isola, s’attend à ce que les pilotes battent de nouveaux records ce week-end sur le tracé de Monza pour le Grand Prix d’Italie.

Pirelli a mis à disposition des pilotes les pneus C2, C3 et C4 ce week-end au Grand Prix d’Italie, un choix bien plus tendre que l’année dernière.

Avec une nette augmentation de la performance de chaque monoplace cette année, le manufacturier unique de la F1 s’attend à ce que le record signé par Kimi Raikkonen au volant de sa Ferrari l’an dernier en qualifications [1.19.119] soit battu cette année.

« Monza reste un défi de taille pour les pilotes, les voitures et les pneus: un peu comme Spa, qui a eu lieu le week-end dernier. » explique Mario Isola, le directeur de Pirelli en F1.

« Contrairement à l’année dernière, nous n’avons pas la même nomination de pneus pour les deux courses [Belgique et Italie]. Alors que Spa proposait des pneus plus durs par rapport à 2018, à Monza, le choix est légèrement plus tendre que l’année dernière. »

« Avec le tour le plus rapide jamais réalisé dans l’histoire de la Formule 1 lors des qualifications à Monza l’an dernier et la tendance des voitures à être encore plus rapides cette année, nous pourrions voir un autre record ce week-end. »

« Alors que Monza est traditionnellement reconnu comme un endroit où il est difficile de doubler, la course de l’année dernière a également montré à quel point la stratégie des pneus peut faire une différence importante. »

« Ces deux dernières années, il a également plu pendant le week-end à Monza, ajoutant une autre variable à ce qui est toujours une course très serrée avec de faibles écarts. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

scuderia ferrari monza

La Scuderia Ferrari compte sur sa Spec 3 pour briller à domicile au Grand Prix d’Italie

McLaren confirme que le moteur Renault de Norris n’était pas en fin de cycle en Belgique