F1 - Porsche envisage "sérieusement" son arrivée en F1
in

Porsche envisage « sérieusement » son arrivée en F1

Le vice-président de Porsche Motorsport, Thomas Laudenbach, a déclaré que ce n’était « un secret pour personne » que le constructeur automobile allemand envisageait « sérieusement » une participation en Formule 1 pour 2025/26.

Les rumeurs suggèrent depuis plusieurs mois maintenant que deux marques du groupe Volkswagen pourraient s’impliquer en F1 dans un proche avenir, Porsche et Audi étant les candidats les plus probables, puisqu’ils ont déjà participé à des réunions avec la FIA et la F1 dans le cadre de la mise en place du futur moteur qui sera utilisé en Formule 1 en 2025/26.

Laudenbach dit que les choses vont maintenant dans la bonne direction pour que Porsche rejoigne la F1 : « Ce n’est pas un secret que nous pensons à la F1. » a t-il déclaré au magazine britannique Autosport.

« Ce n’est pas un secret que nous discutons avec la FIA et ce n’est pas un secret que nous y réfléchissons sérieusement. Mais aucune décision n’a encore été prise. D’après ce que je sais, beaucoup de choses vont dans le bon sens concernant la Formule 1. »

« Une chose est claire, si une telle décision est prise, vous ne pouvez pas attendre trop longtemps car si vous voulez courir en 2025, vous devez commencer à un certain moment. C’est là que nous en sommes. »

« Si quelqu’un pense vraiment à entrer dans ce championnat en tant que fabricant de groupes motopropulseurs, il faudra toujours combiner cela avec un changement majeur dans les règles afin que tout le monde ait un pas à faire et que vous ne soyez pas le seul.« 

« Ce n’est pas un secret non plus que si vous regardez les valeurs en termes de relations publiques, la base de fans et la valeur publicitaire, la Formule 1 est extrêmement bonne par rapport aux autres séries. Cela ne fait aucun doute. »

F1 - Quel impact l'altitude de Mexico a-t-elle sur une F1 ?

Quel impact l’altitude de Mexico a-t-elle sur une F1 ?

F1 - McLaren veut maintenir la pression sur Ferrari

McLaren veut maintenir la pression sur Ferrari