F1 - Pour battre Alpine, McLaren poursuit son développement agressif sur la MCL36
Lando Norris, McLaren MCL36, leads Fernando Alonso, Alpine A522, and Nyck de Vries, Williams FW44 entering a corner
in

Pour battre Alpine, McLaren poursuit son développement agressif sur la MCL36

Alors que McLaren se bat contre Alpine pour la quatrième place au championnat constructeurs cette année, l’écurie de Woking va continuer d’apporter des nouveautés sur sa monoplace lors des six courses restantes.

McLaren étant désormais hors concours pour décrocher le titre constructeurs 2022 (438 points de retard sur le leader Red Bull), l’équipe britannique se concentre à 100% sur la bataille pour la quatrième place actuellement occupée par Alpine qui devance McLaren de 18 points avant le Grand Prix de Singapour – dix-septième manche du championnat du monde. Dans ce contexte, l’écurie de Woking ne peut rester les bras croisés jusqu’à la fin de la saison et espérer détrôner une équipe Alpine qui apporte des nouveautés sur sa monoplace quasiment tous les week-ends (ce sera à nouveau le cas à Singapour).

Avant d’entamer les six dernières manches de l’année, le directeur technique de McLaren, James Key, nous confirme donc que le plan est d’apporter encore un gros package de nouveautés (peut-être à Singapour), puis “quelques petits packages” à suivre pour les courses restantes.

“Nous avons un autre nouveau package à venir, sur lequel nous travaillons actuellement, puis il y aura quelques petits packages à suivre dans les courses restantes.” nous confirme Key.

Lorsqu’on lui demande si les précédentes mises à jour introduites sur la MCL36 ont toujours fonctionné comme espéré, James Key a répondu : “Tout ce que nous voulions que la voiture fasse en termes de réponse à un design ou à un développement a plutôt bien fonctionné. Au début de l’année, nous avons identifié quelques éléments qui contribueraient à améliorer les performances, et nous avons agi rapidement et de manière proactive. Donc, c’est un vrai crédit pour les personnes impliquées.”

“En ce qui concerne les packages de mises à jour que nous avons réalisés, cela a été une approche agressive. Pour chaque étape de développement, nous avons beaucoup travaillé dessus, et ils durent environ cinq ou six courses, et chaque package a ensuite fonctionné comme prévu, produisant plusieurs dixièmes de performances à chaque étape, nous sommes donc satisfaits.”

James Key admet cependant que si la MCL36 avait été plus performante dès le début de la saison, cela aurait peut-être évité d’introduire de nombreuses mises à jour et c’est justement dans ce cas précis que souhaite se retrouver McLaren l’an prochain : “Si vous démarrez la saison avec une voiture compétitive, vous pouvez adapter vos plans de développement à partir de là et faire moins que ce que nous avons fait tout en étant plus concentré sur les domaines qui, selon vous, seront les plus prolifiques.”

“C’est là que nous voulons être l’année prochaine, car nous ne serions pas en mesure de maintenir ce niveau de développement agressif car il est complet. Nous pouvons apprendre beaucoup de cette année, et l’équipe a fait un excellent travail pour réaliser ce qu’elle a.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 commentaires

F1 - L'équipe Mercedes en F1 a fait rouler ses camions au biocarburant

L’équipe Mercedes en F1 a fait rouler ses camions au biocarburant

F1 - Un Grand Prix F1 des Caraïbes à Barranquilla en Colombie ?

Un Grand Prix F1 des Caraïbes à Barranquilla en Colombie ?