Daniil Kvyat

Privé de rétroviseurs, Daniil Kvyat a vécu un vrai cauchemar à Singapour

Le pilote Toro Rosso Daniil Kvyat a vécu un vrai cauchemar ce dimanche en course dans les rues de Singapour.

Le Russe a rencontré des problèmes de visibilité sur le circuit urbain de Singapour sur lequel il est quasiment impossible de piloter sans rétroviseur, tant le tour est long et le trafic dense dans certains secteurs.

Comme on a pu le constater, le pilote Toro Rosso était en difficulté et a créé un véritable bouchon à un moment donné sur la piste, alors qu’il est même allé au contact avec l’Alfa Romeo de Kimi Raikkonen en fin de course.

Le manque de rythme de Daniil Kvyat ce dimanche n’était pas dû à un manque de performance de sa monoplace, mais plutôt à un manque de visibilité sur l’arrière.

En effet, les rétroviseurs de la Toro Rosso de Daniil Kvyat étaient recouverts d’une fine pellicule d’huile, alors qu’avec l’humidité ambiante de Singapour, le mélange a créé un « brouillard » sur les miroirs.

« Ce n’était pas ma journée, et lorsque vous avez une telle course, il vous suffit juste de lever la main et de passer à la suivante. » a déclaré Daniil Kvyat à propos de son Grand Prix de Singapour.

« J’avais une occasion de marquer des points, mais malheureusement, je n’ai pas réussi. Je me suis retrouvé coincé derrière des pilotes et je n’ai pas fait preuve de mon meilleur pilotage. »

« Je ne veux pas trouver d’excuse, mais j’ai également dû faire face à une sorte de brouillard sur les rétroviseurs, ce qui rendait la défense plus difficile. »

« J’ai dû laisser plus d’espace en raison du manque de visibilité, et finalement, la collision avec Kimi [Raikkonen] a endommagé ma voiture, la rendant encore plus difficile à piloter. Mais de toute façon, ma course était déjà compromise. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

red bull racing singapour

Une erreur dans le simulateur expliquerait la contre-performance de Red Bull à Singapour

grand prix de russie sur le circuit de Sotchi

Pirelli ne prévoit pas une forte dégradation des pneus à Sotchi