charles leclerc ferrari

Problème de pression d’huile sur le moteur de Charles Leclerc

Charles Leclerc devrait pouvoir conserver son moteur pour la suite du week-end à Shanghai, après la petite alerte survenue ce vendredi après-midi lors des EL2.

Lors de la seconde séance d’essais libres du Grand Prix de Chine, Charles Leclerc a dû immobiliser sa monoplace au garage à trente minutes de la fin de séance en raison d’une alerte moteur.

Ferrari a très vite communiqué sur le problème qui a touché la voiture du pilote monégasque en précisant qu’il s’agissait d’un problème concernant le système de refroidissement du moteur Ferrari.

Mais après une analyse plus poussée, il s’avère que c’est un problème de pression d’huile qui a touché la monoplace de Leclerc ce vendredi.

Ferrari a confirmé que l’unité de puissance n’avait subi aucun dégât au cours des essais libres et pourra donc être utilisée à nouveau pour la suite du Week-end à Shanghai.

Déjà un problème à Bahreïn

Rappelons tout de même que le moteur monté à l’arrière de la monoplace de Charles Leclerc ce week-end à Shanghai est celui qui était sur sa voiture au Grand Prix de Bahreïn, et qui a connu un problème en fin de course.

Un court circuit sur le système d’injection a privé Charles Leclerc d’environ 160 chevaux en fin de course à Bahreïn, privant au passage le jeune monégasque de sa potentielle première victoire en Formule 1.

Après avoir détecté, analyser et réglé ce problème, la Scuderia Ferrari a donc décidé de replacer ce moteur sur la monoplace de Leclerc pour le Grand Prix de Chine ce week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

felipe massa venturi

e-Prix de Rome : Massa et Mortara vont jouer à domicile, enfin presque…

daniel ricciardo gp de chine renault

Renault : « La performance semble être au rendez-vous »