Une erreur de procédure de départ sur les Red Bull à Istanbul ?

Dimanche dernier au Grand Prix de Turquie, les deux pilotes Red Bull, Max Verstappen et Alexander Albon, sont restés littéralement collés sur la grille de départ à l’extinction des feux.

Bien que la piste étaient largement glissante et que les deux pilotes Red Bull se trouvaient du côté sale de la grille, selon l’ancien pilote Renault Jolyon Palmer, ce départ complétement raté pour eux pourrait être dû à une erreur de procédure et non à une erreur de la part des pilotes.

« Le départ a été un désastre relatif pour les deux pilotes Red Bull. » estime Jolyon Palmer dans sa dernière chronique pour le site de la F1.

« En partant deuxième et quatrième, ils étaient tous les deux du côté sale et le plus humide de la grille et cela a certainement eu un effet, avec d’autres pilotes comme Leclerc et Norris qui ont eu également des départ hideux en partant depuis les douzième et quatorzième places. »

« Sans aucun doute, le meilleur côté pour prendre le départ était l’extérieur, qui était plus sec. Nous avons vu dans la dernière partie de la course à quel point il y avait peu d’adhérence en dehors de la ligne de course et à quel point il était facile de tourner depuis la partie la plus humide. »

Le départ raté de Red Bull à Istanbul

« C’est cette différence d’adhérence qui a fait le plus grand mal aux Red Bull, Leclerc et Norris, car ils ont à peine réussi à décoller depuis l’extérieur. »

« Mais il y avait d’autres pilotes qui ont réussi de bons départs malgré le fait qu’ils étaient eux aussi du mauvais côté de la grille. Notamment Lewis Hamilton qui a pris le départ depuis la sixième place et qui a rapidement dépassé les deux Red Bull. »

« Cela indique qu’il ne s’agissait pas seulement d’une mauvaise adhérence et le fait que les deux pilotes aient eu un départ aussi lamentable suggère une erreur de procédure, plutôt qu’une erreur de pilotage spécifique, bien que Verstappen a tiré sur son embrayage une deuxième fois, alors que le régime moteur diminuait, ce qui a rendu son départ pire que celui d’Albon. »

« Les deux pilotes Red Bull ont pris le départ sur la première vitesse, qui est la méthode conventionnelle sur le sec et à peu près la seule fois que la première vitesse est utilisée sur la piste. »

« Mais dans des conditions humides, tous les autres partant depuis le top dix ont utilisé la deuxième vitesse pour démarrer, pour limiter le patinage des roues au démarrage. »

« Cependant, AlphaTauri a également utilisé la première vitesse [autres monoplaces équipées du moteur Honda] et ils ont eu de meilleurs départs, donc, ce n’est peut-être pas la raison déterminante. »

Le départ vu depuis la Ferrari de Vettel 

1 Comment

  1. Max est infaillible, lorsqu’il a un problème ou qu’il fait une erreur ce n’est pas lui c’est une erreur de l’équipe ! Incroyable équipe RB haissable au possible.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.