christian horner red bull

Red Bull est certaine de pouvoir combler l’écart avec Mercedes et Ferrari

Red Bull Racing débutera officiellement son partenariat avec Honda ce week-end lors de la première course de l’année, et jusqu’à présent, tout le monde se veut plutôt optimiste dans l’équipe de Milton Keynes.

Max Verstappen, qui n’a jamais manqué une occasion de critiquer Renault lorsque le constructeur français motorisait encore Red Bull jusqu’à l’année dernière, se montre très enthousiaste de travailler avec le moteur Honda en 2019.

Après huit jours de tests à Barcelone, le Hollandais sait à peu près à quoi s’attendre avec son nouveau moteur, et cela semble lui convenir à la veille de la première course de la saison.

« C’était bien d’avoir un peu de répit [pause hivernale], mais j’étais très pressé de remonter dans la voiture. » explique Verstappen ce mercredi à Melbourne.

« Lorsque nous avons pris la piste à Barcelone, tout s’est bien passé. Nous avons passé en revue tous les détails avec notre nouveau partenaire moteur, c’est une période très excitante pour nous. »

Red Bull va combler l’écart avec Mercedes et Ferrari

Pour le team principal de l’équipe Red Bull Racing, Christian Horner, l’écart entre son équipe et Mercedes et Ferrari reste encore grand en ce début d’année, mais le Britannique estime que Red Bull pourra certainement combler cet écart en cours de saison.

« Nous débutons un nouveau partenariat passionnant avec Honda ce week-end, et les débuts [aux essais hivernaux] sont très positifs. » nous a expliqué Horner ce mercredi à Melbourne.

« Après, il y a un écart énorme à combler avec Mercedes et Ferrari, mais nous sommes certains de pouvoir le faire au cours de l’année. »

« Je pense qu’avec notre duo de pilotes, nous avons une équipe forte…Nous sommes vraiment impatients de débuter la compétition. »

Venez en discuter au Parc Fermé, le 1er réseau social réservé aux fans de F1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

La Safety Car VS la Medical Car à Melbourne

daniel ricciardo

Mercedes explique pourquoi les négociations avec Ricciardo n’ont pas pu aboutir