red-bull-f1-imola
in

Marko souligne la bravoure de Red Bull qui a su prendre des risques à Imola

Helmut Marko, le conseiller motorsport de Red Bull, estime que les gains de l’équipe de Milton Keynes par rapport à Ferrari lors de la dernière course disputée à Imola sont essentiellement dus à la bravoure de Red Bull qui a su introduire des mises à jour sur la RB18 au bon moment malgré les risques.

Lors de la quatrième manche de l’année disputée à Imola, le pilote Red Bull Max Verstappen a marqué le maximum de points en remportant la course Sprint le samedi et le Grand Prix d’Emilie-Romagne le dimanche, alors que le Néerlandais a également signé le meilleur tour en course ce qui lui a rapporté un point supplémentaire. Le coéquipier de Verstappen, le Mexicain Sergio Perez, a terminé deuxième à Imola, permettant ainsi à Red Bull de décrocher son premier doublé depuis le Grand Prix de Malaisie 2016.

Pour Helmut Marko, le fait que Red Bull ait décidé d’introduire une mise à jour sur la RB18 lors d’un week-end de course Sprint (il n’y avait donc qu’une seule séance d’essais libres pour tester ces nouveautés) a été crucial et a permis à l’équipe autrichienne de revenir dans le match par rapport à Ferrari.

« C’était drôle parce que juste avant le départ j’ai dit à Perez ‘nous avons besoin d’un doublé’ et après il m’a dit ‘vous avez demandé, alors nous l’avons fait !’ Donc, si c’est aussi simple que cela, nous le demanderons à chaque fois. » a expliqué Marko à SpeedCity

« C’est très satisfaisant, et après les problèmes que nous avons pu avoir à Melbourne et lors de la première course, nous avons montré que nous avions le potentiel et la vitesse pour réagir. Nous avons été courageux, nous avons apporté une mise à jour avec le format de Sprint [à Imola], alors que vous n’avez qu’une seule session pour tout régler. En plus, cette séance était humide, donc c’était encore plus difficile, mais nous croyons et avons confiance en notre aérodynamisme – c’est pourquoi notre chef de l’aérodynamique était sur le podium. »

« Max [Verstappen] est un pilote qui attaque, mais nous le sommes aussi – je ne dirais pas agressifs – mais nous ne restons pas assis à attendre. Si quelque chose arrive, nous y allons et nous travaillons. »

Avant le Grand Prix de Miami – cinquième manche du championnat du monde 2022 – l’équipe Red Bull occupe la deuxième place au classement constructeurs avec onze points de retard sur la Scuderia Ferrari.

formule-1-vettel-aston-martin

Sebastian Vettel aimerait que la Formule 1 se débarrasse du DRS

f1-gp-monaco-2022

Ricciardo ne veut pas voir le Grand Prix de Monaco disparaitre du calendrier