Renault aborde le Grand Prix de Chine avec « prudence »

nico hulkenberg renault rs19

Après un double abandon au Grand Prix de Bahreïn, l’équipe Renault sait qu’elle doit impérativement régler ses problèmes de fiabilité dès ce début de saison si elle souhaite faire partie des top teams et atteindre ses objectifs.

Cependant, pour la troisième manche de l’année à Shanghai, Renault ne fixe aucun objectif précis à ses pilotes, preuve que l’équipe du constructeur français n’est peut-être pas encore certaine d’avoir réglé ses problèmes de fiabilité.

« Le début de saison n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Notre compétitivité globale permet à nos pilotes d’évoluer dans le top 10 en course et plus près des top teams que l’an passé, mais nous sommes régulièrement impactés par le manque de fiabilité. » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

« Nous abordons la Chine avec prudence, mais aussi avec la volonté de lancer véritablement notre saison. C’est une course importante pour l’équipe, pour le Groupe Renault compte tenu de l’importance du marché chinois, mais également pour la Formule 1, qui y célébrera le millième Grand Prix de son histoire. »

« Nous participerons à plusieurs initiatives importantes tout au long de la semaine. Notre jeune pilote de développement chinois, Guanyu Zhou, aura ainsi l’occasion d’être sur le devant de la scène en ville et sur le circuit. »

0 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.