F1 - Renault avantagera un peu plus Nico Hulkenberg en Autriche
in

Renault avantagera un peu plus Nico Hulkenberg en Autriche

Grand Prix d’Autriche : Après la troisième double entrée consécutive dans les points de l’équipe en France, l’attention s’est rapidement tournée vers les collines autrichiennes. Bob Bell, directeur de la technologie, nous expose les défis de Spielberg.

La tracé de Spielberg sera un peu dur avec le moteur ce week-end et Renault introduira son nouvel MGU-K en Autriche afin d’aller chercher un peu plus de performance avec la RS18 et introduira par la même occasion un système de refroidissement plus léger, ce qui pourrait bénéficier à Nico Hulkenberg, qui est plus lourd que son coéquipier Carlos Sainz.

« C’est un circuit situé à une certaine altitude, donc le moteur sera un peu plus mis à l’épreuve. Cette piste est propice à une forte usure des freins, qui y atteignent des températures assez élevées. » explique Bob Bell.

« Nous devrons donc être prudents sur cet aspect. Certains vibreurs sont traîtres et peuvent endommager la monoplace si les pilotes les touchent. Cette année, il y aura une zone supplémentaire pour le DRS et nous allons étudier les opportunités qui peuvent en découler. »

F1 - Renault avantagera un peu plus Nico Hulkenberg en Autriche

« Sur le plan des réglages, ce tracé requiert des appuis moyens à forts. Les pneus arrière souffrent beaucoup et peuvent surchauffer. Comme nous avons dû faire face à ce problème l’an passé, nous devrions probablement y être confrontés à nouveau cette année. Les trois premiers virages sont relativement lents avant que le rythme s’accélère. »

« L’accent sera mis sur les réglages pour la course afin de préserver les gommes à l’arrière. Cela augmentera nos chances de réaliser une stratégie à un seul arrêt. En ce sens, l’intérêt d’un temps en qualifications sera légèrement moindre. Nous nous attacherons à trouver un bon équilibre entre les vitesses basses et rapides pour conserver les pneumatiques. »

Trois courses d’affilée… Est-ce si difficile à préparer ?

« Nous sommes habitués à avoir deux Grands Prix en deux semaines. Le rendez-vous le plus piégeux devrait donc être Silverstone. L’Autriche ne devrait pas trop présenter de problèmes logistiques »

« Comme l’Autriche est au cœur de ces trois manches, il n’y aura pas trop d’évolutions. Nous essaierons d’introduire un système de refroidissement du MGU-K plus léger. Cela profitera plus à Nico, un pilote un peu plus lourd que Carlos. »

F1 - Le bulletin météo pour le Grand Prix d'Autriche 2018

Le bulletin météo pour le Grand Prix d’Autriche 2018

F1 - Pirelli dévoile ses choix de pneus pour le GP d'Italie

Pirelli dévoile ses choix de pneus pour le GP d’Italie