Renault F1, désormais cinquième, revient dans le match après le GP d’Italie

Le patron de l’équipe Renault, Cyril Abiteboul, s’est dit « ému » à l’arrivée du Grand Prix d’Italie ce dimanche après la quatrième  et cinquième place de ses deux pilotes.

Grâce à ce bon résultat, l’équipe Renault récupère la cinquième position au classement des constructeurs et revient à seulement 18 points de l’équipe McLaren.

L’équipe du constructeur français peut donc à nouveau se concentrer sur la quatrième position au championnat, alors qu’il reste encore sept courses à disputer.

« Il y a de l’émotion parce que je pense que c’est un résultat qui démontre des choses, qui démontre des progrès, qui démontre aussi ce qu’il est possible de faire. » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

« C’est un week-end qui a été parfaitement exécuté, du premier jour en EL1 jusqu’au dernier tour de course, il y des week-ends comme ça qui partent bien et il y en a d’autres où c’est plus compliqué. »

« Il y a des week-ends où il faut beaucoup d’énergie pour notre jeune équipe pour arriver à bien exécuter parfaitement un week-end. Maintenant, on sait aussi les vérités auxquelles ont doit faire face, aux forces et aux faiblesses, on savait qu’on serait plutôt forts ce week-end, mais on sait qu’il y a des circuits où on restera encore en retrait. »

« Il faut que l’on bosse, parce que effectivement, ce coup de s’approcher des top teams – même si on reste encore un peu loin – il faut rester raisonnable et humble. Mais cela nous donne l’envie de se mélanger plus régulièrement à ces batailles. »

« On ne se rend pas compte du temps que cela prend en Formule 1[pour arriver à boucler un week-end sans faute]. Le moindre détail, c’est un sport de détail. A l’échelle de 1200 personnes, c’est parfaitement exécuté. »

« Après, encore une fois, c’est un week-end qui démontre que l’élément essentiel est la compétitivité. Quand on est compétitif, on peut être plus calme sur absolument tout, la préparation des séances, les qualification, l’exécution de la course. »

« Quand on sera dans une situation où la voiture sera un peu moins compétitive, j’ai peur qu’on soit confronté au même challenge que les autres week-ends, donc il faut vraiment que la voiture continue de progresser, alors qu’on peut voir que le moteur a fait des progrès considérables. On doit produire les mêmes progrès côté châssis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

carlos sainz

L’équipe McLaren reçoit une amende de 5000 euros au Grand Prix d’Italie ce dimanche

max verstappen red bull

Max Verstappen très satisfait de la Spec 4 du moteur Honda après le GP d’Italie