in

Renault ne juge pas « opportun » de fournir son évolution moteur à Red Bull au Canada

Alors que l’équipe Red Bull compte comparer les performances des moteurs Honda et Renault au Grand Prix du Canada, le constructeur français indique qu’il ne serait peut-être pas « opportun » pour l’équipe de Milton Keynes de bénéficier de la dernière mise à jour moteur à Montréal.

En raison des limites réglementaires en termes de composants et des éventuelles pénalités qui peuvent en découler, Renault ne va peut-être pas introduire sa mise à jour moteur sur les six monoplaces équipées du bloc V6 français au Canada.

« Nous avons une nouvelle spécification moteur, nous devons encore confirmer l’introduction car le kilométrage n’est pas le même pour toutes les voitures. » confirme Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing à Autosport.

« Je crois que nous avons six moteurs disponibles, sous réserve des derniers événements sur la chaîne de production. Mais il n’est pas certain que ce soit la meilleure chose à faire d’introduire [la nouvelle spécification] sur les six voitures, particulièrement chez Red Bull. »

Max Verstappen au Grand Prix de Monaco 2018 © Red Bull Content Pool

Au rayon des pénalités, Stoffel Vandoorne [McLaren] a déjà utilisé deux unités de contrôle électronique et risque la pénalité de cinq positions lors de la troisième montée sur sa monoplace.

Chez Renault, Carlos Sainz et Nico Hulkenberg ont tous les deux utilisé deux MGU-H depuis le début de l’année, tandis que Fernando Alonso [McLaren] a déjà reçu deux turbos sur sa MCL33. Mais pour ces trois pilotes, il faudra attendre le montage d’un quatrième élément avant de prendre une pénalité.

Chez Red Bull en revanche, Daniel Ricciardo a déjà reçu une seconde unité de puissance au Grand Prix de Chine, après avoir rencontré des problèmes sur le moteur Renault à Bahreïn.

Dernièrement, le vainqueur du Grand Prix de Monaco a eu un problème sur le MGU-K monté sur sa RB14 dans les rues de la principauté dimanche dernier et devrait automatiquement écoper d’une pénalité de dix positions sur la grille en cas de changement de ce dernier.

Mais en ce qui concerne le MGU-K utilisé par Ricciardo à Monaco, Renault a déjà confirmé qu’il pourrait être utilisé à Montréal, l’Australien échappera donc à la pénalité.