in

Renault ne veut plus entendre parler de Red Bull après une énième critique visant le motoriste français

La tension entre Renault et Red Bull Racing a atteint de nouveaux sommets ce week-end avec une énième panne sur la monoplace de Max Verstappen au Grand Prix de Hongrie.

Le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, n’a pas hésité à critiquer une nouvelle fois Renault avec qui la formation basée à Milton Keynes ne fera équipe l’an prochain après avoir signé un contrat avec Honda.

« Pour Max il s’agissait d’un problème moteur, et ça n’a pas vraiment été une surprise. » a déclaré Horner. « Nous pensons qu’il s’agissait d’un problème de MGU-K. »

« Je ne vais pas en dire trop, mais nous payons plusieurs millions de livres pour ces moteurs, pour un produit de premier plan, censé être à la pointe, et on peut voir qu’il est bien en deçà. »

« Donc, c’est frustrant, mais c’est comme ça. Nous avons toujours Daniel [Ricciardo] en course, et je vais laisser Cyril venir nous voir avec ces excuses après la course. »

Au lieu d’excuses, Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, a déclaré que le constructeur français ne voulait tout simplement plus  entendre parler de Red Bull.

« Nos patrons ont arrêté de lire ce que dit Christian Horner depuis 2015. » déclare Abiteboul à Autosport. « Il est très clair que nous ne voulons plus avoir affaire à eux. »

« Ils vont avoir leur motoriste qui va payer une tonne d’argent pour placer son produit, et je leur souhaite bonne chance. Je n’ai rien d’autre à dire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…