Max Verstappen remporte un GP d’Australie qui laissera des traces

C’est le pilote Red Bull Max Verstappen qui a remporté le Grand Prix d’Australie 2023, le Néerlandais s’est offert ce dimanche sa toute première victoire à Melbourne depuis le début de sa carrière. Le pilote Red Bull devance sur la ligne d’arrivé la Mercedes de Lewis Hamilton et l’Aston Martin de Fernando Alonso.

Derrière, Lance Stroll, Sergio Perez, Lando Norris, Nico Hülkenberg, Oscar Piastri, Guanyu Zhou et Yuki Tsunoda complètent le top dix à l’arrivée de cette troisième manche de l’année marquée par plusieurs interruptions.

Départ depuis les stands pour Perez et Bottas 

Sergio Perez et Valtteri Bottas ont pris le départ du Grand Prix d’Australie depuis la voie des stands ce dimanche. Les deux équipes ont décidé de modifier les réglages de la suspension arrière sur les deux monoplaces et de monter des composants neufs. La règle du Parc Fermé n’a donc pas été respectée et c’est pour cette raison que les deux pilotes ont pris le départ depuis les stands (ils s’étaient qualifiés en fond de grille samedi).

Image

Les Mercedes en tête

Après un bel envol sur la grille de départ, les deux pilotes Mercedes se sont retrouvés en tête de la course dès le premier tour, George Russell menant ce doublé devant Lewis Hamilton.

Image

Leclerc abandonne au premier tour

Le pilote Ferrari Charles Leclerc a dû abandonner dès le premier tour de course ce dimanche à la suite d’un accrochage au virage 3 avec l’Aston Martin de Lance Stroll. Le Monégasque en est déjà à son deuxième abandon cette saison après seulement trois courses, coup dur pour lui et Ferrari…

Image

Crash d’Alex Albon

Le pilote Williams Alex Albon s’est crashé au premier virage au huitième tour de course. Le Thaïlandais va bien, mais la direction de course a dû agiter un drapeau rouge pour permettre aux commissaires d’évacuer la monoplace qui était en plein milieu de la trajectoire.

Image

Russell piégé 

Le leader de la course à ce moment-là, George Russell, s’est immédiatement jeté dans la voie des stands pour réaliser son premier arrêt, mais le Britannique n’a pas réalisé qu’un drapeau rouge allait être agité et s’est donc fait piéger.

Le pilote Mercedes – qui était en tête de la course avant le drapeau rouge – s’est alors retrouvé septième à la reprise du Grand Prix.

Image

Russell abandonne 

A la reprise de la course (départ arrêté), c’est Lewis Hamilton qui a relancé le Grand Prix, mais très rapidement Max Verstappen a pris les commandes de la course en dépassant la Mercedes.

Quelques tours plus tard, George Russell – qui était alors P5 – a dû abandonner en raison d’une panne moteur. C’est un dimanche à oublier pour Russell.

Image

Abandon pour Magnussen

Le pilote Haas Kevin Magnussen a dû abandonner ce dimanche après avoir percuté un mur à la sortie du virage 1, ce qui a endommagé sa monoplace. Avant son abandon, le Danois se battait pour la P11.

Image

Un troisième départ !!

A la suite de l’incident avec la monoplace de Magnussen, la direction de course a décidé d’agiter un deuxième drapeau rouge pour permettre aux commissaires d’évacuer la Haas accidentée et de réparer les dégâts sur le mur touché par Magnussen.

Les pilotes ont donc pris un nouveau départ (le troisième ce dimanche) et sont repartis pour trois derniers tours…tout était à refaire pour Max Verstappen qui menait la course avec dix secondes d’avance avant cette interruption.

Image

Carnage au départ 

Ce qui devait arriver arriva ! Au premier virage, plusieurs monoplaces se sont retrouvées au tapis – dont Alonso qui était P3 et les deux pilotes Alpine qui ont terminé leur course dans le mur. Un scénario digne de Netflix pour cette fin de Grand Prix dont on entendra parler pendant longtemps…..

Image

Après ce carnage, la direction de course a agité un troisième drapeau rouge, alors qu’il ne restait officiellement qu’un seul tour à boucler. Décision a été prise de relancer le Grand Prix sous Safety Car en reprenant le classement AVANT le dernier drapeau rouge…

Image

Fernando Alonso – alors grand perdant du carnage au premier virage lors du troisième départ – a récupéré sa position, mais l’Espagnol ne cachait pas colère de voir un tel scénario prendre forme ce dimanche à Melbourne. Après un dernier départ derrière la Safety Car, le classement de cette course qui laissera très certainement des traces n’a plus évolué…

Image

Sainz pénalisé 

L’Espagnol Carlos Sainz a finalement été pénalisé de cinq secondes sur son temps final pour avoir provoqué la collision au premier virage lors du troisième départ. Le pilote Ferrari a finalement été classé P12 en dehors des points, alors qu’il était P4 avant ce dernier départ.

Image

La prochaine manche du championnat du monde se disputera sur le tracé de Bakou en Azerbaïdjan lors du dernier week-end du mois d’avril. Vous pourrez évidemment suivre toutes les séances de roulage en direct sur notre site.

Résultats du GP d’Australie 2023

24liveblog

6 Comments

  1. Et oui quelle mascarade
    Déjà en 2021 on vole un titre à Hamilton et jamais il ne lui sera rendu malgré que la Fia ait reconnu l’erreur…
    L’avant dernier GP on retire finalement la pénalité de Alonso pour qu’il récupère sa 3ème place et là du grand n’importe quoi pour qu’il bénéfice encore de la 3ème place. Ou il aurait dû repartir de la place ou il se trouvait et normal que ceux qui ont abandonnés ne soient pas classés ou bien ou revenait au résultats de la grille de départ avant le carnage et Alonso pouvais garder les bénéfices que la FIA semble vouloir lui accorder mais Gasly, Occon et les autres gardaient également leurs classements
    Je suis fan de F1 depuis plus de 40 ans mais vraiment ces derniers temps on sent que tout est orienté pour faire titrer qui l’on souhaite et tout ça pour l’audience et bien sûr le fric

  2. Décision minable,prise encore une fois!
    Pour un tour qui reste fallait arrêter le classement au dernier drapeau rouge.

  3. Ce finale est une vaste blague. Si on reprend le classement après le drapeau rouge, Alonso n’est pas pénalisé puisqu’il récupère sa place alors pourquoi pénaliser Sainz ??! Et pourquoi zappe-t-on le 57e tours ?! Si on reprend avec le classement après l’avant l’avant-dernier drapeau rouge c’est que le 57e tours n’a pas été fait. La course s’arrête au moment du drapeau rouge donc le tour que font les voitures pour rejoindre les stands ne compte pas.
    C’est vraiment n’importe quoi.

  4. FIA + Liberty Media + commissaires de course ne reculent manifestement devant rien pour se conformer à une société trash et outrancière en balayant d’un revers de main les investissements d’écuries moins politiques que d’autres, Alpine en tête.

    Outre un Michael Masi qui a été envoyé à la potence médiatique pour moins que ça et qui doit bien se marrer devant un tel spectacle, je ne suis pas sûr que cela fasse rire longtemps Luca de Meo et d’autres.

    Et si je n’attendais rien de Mohammed Ben Sulayem, il réussi malgré tout à me surprendre.

    Vous saluerez Netflix de ma part…

    • Exactement. Ils ont réussi à faire plus fort que Yas Marina 2021. Le business model américain dans toute sa splendeur, aucun esprit sportif juste du spectacle fric.
      Je regarde un peu le NASCAR sur la chaîne Automoto, c’est autant ridicule avec des restarts à répétition s’il y a un drapeau jaune dans les 2 derniers tours. L’autre jour à Austin, il y en a eu 4, ça a duré 40 minutes de plus, et le 2e incontesté de la course s’est fait avoir au dernier restart.

  5. Quelle mascarade cette fin … on reprend le classement de l’avant dernier drapeau rouge … ou on retire les accidenté (elle est ou la logique ??) et ou on pénalise Sainz pour un accident qui a été effacé par la reprise du dit classement.

    La FIA est a nouveau pitoyable sur ces decision sans queue ni tête.

    Il y avait 2 solutions :
    – fin sur le classement de l’avant dernier drapeau rouge (sans cette mascarade de parade en plus)
    – fin sur le classement du dernier drapeau rouge avec accident, abandonts et pénalité (ce qui aurait été le plus logique)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.