Ricciardo déçu à Singapour : « Tout le monde était dans le même bateau »

Daniel Ricciardo pense que sa sous-performance au Grand Prix de Singapour ce dimanche n’était que le résultat d’une séance de qualifications ratée la veille.

Contrairement à son coéquipier Max Verstappen, qui n’a jamais perdu le contact visuel avec la Mercedes de Lewis Hamilton, Daniel Ricciardo n’a jamais réussi à se mêler à la bataille pour le podium.

Le jeu des arrêts au stand lui ont permis d’être en tête de la course durant un court laps de temps, mais l’Australien a finalement terminé sixième à 53 secondes du vainqueur.

« Au final, la course s’est déroulée un peu comme prévu. » déclare Ricciardo. « Nous avons essayé quelque chose de différent en restant longtemps en piste avec des gommes Hyper-Tendres, et nous avions un bon rythme. »

« Mais ce circuit urbain n’est génial que si vous êtes en pole position, sinon, c’est très difficile de dépasser et même de suivre une autre voiture. »

« Les qualifications sont vraiment importantes ici, c’est pour ça que je pense que la course a été perdue samedi. J’aurais pu rattraper Kimi [Raikkonen], j’étais près de lui pendant quelques tours, mais ensuite j’ai dû prendre mes distances. »

« J’avais le rythme pour revenir au niveau de sa boîte de vitesses, mais je n’arrivais à porter une attaque. Je devais simplement espérer une erreur de sa part ou que Kimi et Valtteri [Bottas] commencent à se battre ensemble pour capitaliser. »

« Les circuits urbains sont mes circuits préférés, mais ils peuvent aussi être très frustrants. A Monaco, j’ai écouté Lewis lorsqu’il était à la septième position, il se plaignait de ne pas pouvoir suivre de près les voitures, maintenant je comprends pourquoi il se plaignait. »

« Je pense que tout le monde était dans le même bateau, j’aurais aimé me battre pour quelque chose de plus aujourd’hui, mais je n’ai pas pu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Max Verstappen devrait recevoir une « probable » pénalité sur la grille à Sotchi

Sergio Perez estime que sa pénalité était méritée