in

Robert Kubica : « C’était difficile de dire non à Ferrari »

Après un long passage loin des paddocks et une année passée en tant que pilote de développement chez Williams en 2018, Robert Kubica sera enfin de retour en catégorie reine en tant que pilote titulaire en 2019.

Le pilote polonais a signé un contrat avec Williams et fera équipe avec le jeune George Russell en 2019.

Mais avant de signer son contrat, Kubica a reçu quelques offres, dont une de la part de Ferrari, qui souhaitait lui offrir la possibilité de devenir pilote de simulateur.

« Je savais parfaitement quel était mon objectif, mais parfois les choses sont plus difficiles qu’elles ne le paraissent depuis l’extérieur. » explique le Polonais au magazine britannique Autosport

« J’ai eu des opportunités qui semblaient très intéressantes, et auxquelles il était très difficile de dire non. »

« Mais en fin de compte, je suis un pilote de F1, et même si je ne suis plus dans le cirque de la F1 depuis un certain temps, cette mentalité a prévalu. Je suis heureux d’avoir accepté ce grand défi. »

« Ce n’est pas facile de piloter dans cette catégorie, il y a beaucoup de travail, il s’est passé 12 années et je sais ce que cela veut dire. Mais désormais, je suis prêt à le refaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

McLaren travaille « dur » sur sa monoplace 2019

Gasly ne s’attend pas à avoir un avantage sur Verstappen avec le moteur Honda