Pour Rosberg, remplacer Bottas par Russell est risqué pour Mercedes

19 décembre 2021
3
2020 Sakhir Grand Prix, Thursday – LAT Images

Le champion du monde 2016, Nico Rosberg, estime que l’arrivée de George Russell chez Mercedes aux côtés de Lewis Hamilton en 2022 Bottas pourrait créer un problème qui n’existait pas avec Valtteri Bottas jusqu’à présent.

A partir de la saison 2022, le Britannique George Russell fera équipe avec le septuple champion du monde Lewis Hamilton chez Mercedes en remplacement direct de Valtteri Bottas, qui rejoindra pour sa part l’équipe Alfa Romeo. Russell connaît très bien l’équipe Mercedes pour y avoir fait ses débuts en F1 en tant que jeune pilote, tandis que le Britannique a eu l’opportunité en 2020 de remplacer Lewis Hamilton au Grand Prix de Sakhir après que ce dernier a été testé positif au covid-19.

Lors de son unique course au volant de la Mercedes, George Russell a tout de suite été dans le coup avec une deuxième place sur la grille de départ à seulement 26 millièmes de son coéquipier Valtteri Bottas. En course le dimanche, Russell était clairement plus rapide que le Finlandais, mais le jeune Britannique a connu divers problèmes et n’a franchi la ligne d’arrivée qu’à la neuvième place, une position derrière Bottas.

Mais alors que la cohabitation entre Valtteri Bottas et Lewis Hamilton s’est déroulée sans heurt depuis 2017, celle entre Russell et Hamilton pourrait bien créer un peu plus de problèmes selon l’ancien coéquipier de Lewis Hamilton, Nico Rosberg : « Je pense que la course de Bahreïn [en 2020, lorsqu’il a remplacé Hamilton à Sakhir] est ce qui aide le plus Russell, parce que Bottas est une référence. George était tout de suite proche de Bottas, donc cela lui donnera suffisamment de confiance pour faire le travail et il sait qu’il sera rapide. » a déclaré Rosberg, cité par Marca.

« C’était une décision difficile pour Toto [de remplacer Bottas par Russell], parce que les enjeux sont élevés. Si George arrive vraiment à suivre Lewis, la situation pourrait devenir très intense dans l’équipe. Le fait est qu’il y a beaucoup d’inconnues à résoudre. Est-ce que George va toujours céder ou bien va-t-il jouer des coudes ? »

De son côté, le septuple champion du monde Lewis Hamilton estime que la vitesse de Russell ne pourra qu’être bénéfique pour Mercedes l’an prochain : « Il a à juste titre mérité sa place dans notre équipe. J’ai hâte de le voir grandir en tant que pilote avec cette superbe équipe et de travailler avec lui pour élever Mercedes encore plus haut. » a déclaré Hamilton au lendemain de la confirmation de Russell chez Mercedes pour 2022.

Hamilton a également indiqué qu’il fera tout pour guider Russell au sein d’une équipe Mercedes qu’il connaît par cœur après presque dix saisons passées à Brackley : « Je suis à un endroit différent [de ma carrière] par rapport à lui, je veux vraiment le voir réussir. Il y aura un moment où je ne continuerai pas dans ce sport. Il sera mon coéquipier et il sera le prochain Britannique que je veux voir remporter le championnat du monde. »

« J’espère donc vraiment que, même si nous allons concourir l’un contre l’autre et que je veux gagner sur la piste, j’espère pouvoir avoir une influence positive sur la façon dont il se comporte au sein de l’équipe. Que ce soit le temps qu’il consacre à l’ingénierie ou la façon dont il étudie les données, ou même simplement la façon dont il pilote sur la piste. »

Interrogé sur un possible clash avec son nouveau coéquipier l’an prochain, Hamilton estime que le respect mutuel qui existe déjà entre les deux hommes fera que leur relation de travail restera libre de toute controverse : « Je pense que vous avez déjà pu voir que George est extrêmement respectueux. C’est un jeune homme très talentueux et je pense qu’il y a déjà beaucoup de respect. Il faudra juste trouver le bon équilibre. Il va vouloir être rapide. Il va vouloir se montrer et gagner et faire toutes ces choses que vous faites lorsque vous entrez dans un nouveau rôle. Je me souviens lorsque j’ai affronté Fernando [Alonso, chez McLaren], je voulais le battre dès la première course. Donc, je m’attends à ce que George ait cette mentalité, sinon ce n’est pas un gagnant, vous savez? Je prévois qu’il est cette mentalité.« 

3 Comments

  1. je prévois qu’il aura cette mentalité
    futur car c’est presque acquis
    S’il y avait un doute, on pourrait mettre le subjonctif : qu’il ait, dans ce cas

    bref, Russel sera plus dangereux que Bottas probablement

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.