carlos sainz mclaren

Sainz estime que la mise à jour introduite en Espagne « commence à porter ses fruits »

Le pilote McLaren Carlos Sainz estime que la mise à niveau introduite sur la MCL34 au Grand Prix d’Espagne commence désormais à porter ses fruits.

Au Grand Prix d’Autriche, McLaren a de nouveau réussi à placer ses deux monoplaces dans le top dix à l’arrivée de l’épreuve, la performance de Sainz ayant été la plus remarquable, puisque l’Espagnol s’élançait depuis la dernière position sur le grille dimanche dernier.

A l’arrivée, Sainz a franchi la ligne à la huitième position au volant d’une McLaren en pleine forme depuis deux courses, puisque déjà au Grand Prix de France, l’équipe britannique a réussi à marquer de gros points avec ses deux pilotes dans le top dix à l’arrivée de la manche française.

Selon Sainz, ce regain de performance est essentiellement dû à l’introduction de la mise à jour sur la MCL34 au Grand Prix d’Espagne, alors qu’en Autriche, le Madrilène a également bénéficié de la Spec B du moteur Renault à l’arrière de sa monoplace.

« Nous avons introduit une mise à niveau en Espagne qui devrait commencer à porter ses fruits. » a déclaré Carlos Sainz.

« Les deux premiers week-ends de course [après la mise à niveau] à Monaco et au Canada, peut-être qu’en raison de la nature des pistes, nous ne pouvions pas le ressentir autant que nous commençons à le ressentir maintenant. »

« C’est désormais payant, nous comprenons la voiture et nous sommes plus rapides chaque week-end. La monoplace à haute vitesse commence à très bien performer. »

Au championnat du monde des constructeurs, McLaren a conforté sa quatrième position après le Grand Prix d’Autriche, alors que Renault est désormais cinquième avec 20 points de retard sur l’écurie de Woking.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

romain grosjean haas f1 team

Haas admet être perdue en raison des fluctuations de performance de sa monoplace

charles leclerc ferrari

Brawn tire son chapeau à Ferrari de ne pas avoir fait appel de la décision des commissaires