sebastian vettel au grand prix du canada

Sebastian Vettel aurait pu recevoir une pénalité bien plus lourde au Canada

L’un des trois commissaires de course qui officiait dimanche dernier au Grand Prix du Canada a expliqué que Sebastian Vettel aurait pu être encore plus lourdement sanctionné pour son erreur commise en course.

Au Grand Prix du Canada, le pilote allemand a loupé son freinage au virage 3 au 48e tour de course, ce qui l’a obligé à revenir sur la piste juste devant la Mercedes de Lewis Hamilton.

Le pilote Mercedes a dû freiner pour éviter le contact avec la Ferrari du quadruple champion du monde, ce qui a valu à Vettel une pénalité très controversée de cinq secondes et de deux points sur sa Super Licence.

Hans-Gerd Ennser, l’un des trois commissaires du Grand Prix du Canada, explique que l’Allemand aurait pu recevoir une pénalité bien plus lourde.

« La peine de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel est la moins sévère qui puisse être infligée pour une telle infraction. » a déclaré Hans-Gerd Ennser.

« Cela aurait pu être une sanction encore plus sévère telles que 10 ou 20 secondes ou un stop and go. »

Pas de sanction pour l’attitude de Vettel après la course

Ennser a également expliqué que les commissaires ont décidé de ne pas prendre en compte les actions de Sebastian Vettel après la course, comme le moment où le pilote Ferrari a changé le panneau #1 devant la monoplace de Lewis Hamilton pour mettre le #2.

« Nous avons été informés de ces incidents et nous avons pensé qu’il s’agissait d’actions faites sous le coup de l’émotion. »

« En raison de la forte pression à laquelle Vettel était soumis, nous avons décidé de ne pas alourdir sa peine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

romain grosjean haas

Romain Grosjean estime que le karting est plus physique que la F1

honda red bull racing f1

Red Bull confirme une mise à jour du moteur Honda au Grand Prix de France