sebastian vettel ferrari monaco

Sebastian Vettel ne cache plus qu’il n’est pas à l’aise avec sa SF90

Le quadruple champion du monde de F1 Sebastian Vettel ne cache plus désormais qu’il n’est pas à l’aise avec sa monoplace depuis le début de la saison 2019.

Depuis le début de l’année, le meilleur résultat pour le pilote allemand fut sa seconde position au Grand Prix de Monaco le week-end dernier.

Et encore, le pilote Ferrari a pu bénéficier des faits de course pour monter sur le podium, en raison de la pénalité reçue par Max Verstappen, qui a dû reculer de deux crans après l’arrivée du Grand Prix.

En effet, sur un rythme pur, la Ferrari de Vettel ne semblait pas être en mesure de faire mieux que quatrième dans les rues étroites de la principauté dimanche dernier.

« Je ne me mets pas au dessus de l’équipe, j’en fait partie. J’ai eu des moments difficiles cette année où j’ai dû me battre avec la voiture, mais je pense que cela est également lié au fait que nous avons du mal à exploiter les pneus. » explique Sebastian Vettel.

« Ce n’est désormais plus un secret, après les six premières courses de la saison, nous avons du mal à trouver de la performance. »

« Nous manquons d’appui, nous savons que c’est une faiblesse. Nous devons trouver plus d’adhérence pour aller plus vite, c’est aussi simple que cela. »

« Ce mec [celui qui est responsable de l’adhérence avec ironie] a l’air de se cacher plutôt bien. Je ne sais pas où il est maintenant, donc si vous le trouvez, ou si vous avez le numéro du gars de l’adhérence, nous le cherchons depuis un moment. Ce n’est pas un secret. »

Difficile à exploiter, mais pas mauvaise

Le pilote allemand pense que sa monoplace est performante, mais est tout simplement difficile à exploiter cette année.

« Je ne pense pas que la voiture soit mauvaise. Nous aurions dû signer de bons résultats à plusieurs reprises, mais nous avons à chaque fois eu du mal à placer la voiture dans la bonne fenêtre. »

« Lorsque nous y arrivons, nous sommes plus performants, mais nous sommes encore loin du niveau que nous souhaitons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

circuit de Austin Amériques

Sean Bratches assure qu’il n’y a aucun problème avec le circuit d’Austin

daniel ricciardo renault

Ricciardo : « Le moteur Renault a un vrai mode qualifications cette année »