sebastian vettel ferrari

Sebastian Vettel se méfie d’un tracé très piégieux à Budapest

Le pilote Ferrari Sebastian Vettel s’attend à disputer un Grand Prix de Hongrie difficile sur le tracé du Hungaroring de Budapest.

Pour la dernière manche avant la pause estivale en Formule 1, les équipes ont rendez-vous à Budapest pour le Grand Prix de Hongrie ce week-end.

Véritable tourniquet, le tracé hongrois n’offre que très peu de répit aux pilotes, alors qu’un passage hors trajectoire est totalement déconseillé, tant la piste est poussiéreuse tout au long du week-end.

Pour cette douzième manche de la saison 2019, Sebastian Vettel s’attend donc à vivre un Grand Prix compliqué, où seuls les pilotes expérimentés arriveront certainement à tirer leur épingle du jeu de ce piègieux tourniquet hongrois.

« Le Hungaroring est une piste assez physique dans une voiture de Formule 1 actuelle, car il n’y a pas de longues lignes droites et c’est un circuit très stop and start, ce qui signifie que vous travaillez toujours au volant. » nous explique Sebastian Vettel.

« Et compte tenu de la période de l’année, il fait habituellement très chaud, ce qui n’aide en rien. De plus, si le circuit est sec, le circuit devient très poussiéreux, en particulier en début de week-end. »

« Ce n’est pas dit que la piste s’améliore au cours du week-end, car entre les excursions hors piste des voitures et le vent ramènent du sable sur la piste. Cela signifie que vous serez durement puni si vous êtes hors trajectoire ou si vous faites une erreur, car vous perdrez du temps et les autres pilotes attendront de pouvoir en profiter. »

« Les virages clés sont le 1 et le 14. Dans le virage 1, vous pouvez essayer de doubler mais c’est risqué, car la ligne droite est vraiment trop courte. Il y a aussi une possibilité à la sortie du virage 14, mais il n’y a aucune garantie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

sergio perez racing point

Sergio Perez assume sa responsabilité après « une erreur stupide » à Hockenheim

renault rs19 au stand mécanicien

Le moteur Renault a atteint 1000 ch