Sergio Perez estime que sa pénalité était méritée

Sergio Perez ne nie pas sa responsabilité dans l’accrochage survenu en fin de course à Singapour entre sa Force India et la Williams de Sergey Sirotkin.

Le pilote mexicain avait l’intention de terminer la course dans le top dix ce dimanche à Singapour, mais après son arrêt au stand, le pilote Force India s’est retrouvé bloqué dans le trafic durant une quinzaine de tours.

A un moment donné, Perez s’est retrouvé coincé derrière la Williams de Sergey Sirotkin, qui défendait farouchement sa position à chaque attaque du Mexicain.

Frustré, Perez a perdu son sang froid lorsqu’il a enfin doublé la monoplace du Russe, mais a mis un coup de volant dans sa direction alors qu’il ne l’avait pas encore doublé complètement.

Les deux pilotes se sont alors percutés, ce qui a valu une pénalité et un passage par la voie des stands en raison d’une crevaison à Sergio Perez pour cette manœuvre, mais Checo assume totalement sa responsabilité, même s’il assure qu’il n’a pas fait exprès de toucher la voiture du pilote russe.

« J’ai fermé la porte plus tôt que prévu. Donc, il faut que je vérifie, mais je pense que ma pénalité était juste. » déclare Perez.

« C’était une course difficile, il défendait sa position très fort, il se battait très fort. Il bougeait beaucoup au freinage et il me bloquait dans la zone de freinage. »

« Donc, quand je l’ai enfin doublé, j’ai essayé de fermer la porte, mais je pense qu’il était trop proche de moi. Finalement, ce n’était pas l’idéal, c’était très coûteux, mais je pense que cela n’aurait pas changé mon résultat. »

« Je savais que ma course n’était plus entre mes mains, c’était tellement difficile de doubler. J’ai brûlé mes freins, mon moteur, mes pneus, donc c’était une frustration énorme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Ricciardo déçu à Singapour : « Tout le monde était dans le même bateau »

Sauber voit 2019 comme une bonne opportunité de réduire l’écart avec les meilleurs