george russell williams racing

Smedley très critique envers Williams : « Il n’y avait pas d’investissement dans la R&D »

Rob Smedley, qui a été ingénieur en chef chez Williams, regrette de voir son ancienne équipe stagner en fond de classement.

Après les six premières courses de l’année, l’écurie Williams n’a toujours pas marqué le moindre point et occupe toujours la dernière position du classement des constructeurs.

L’ancien ingénieur en chef de l’équipe britannique, qui a quitté Williams en 2018 pour un nouveau rôle auprès de la Formule 1, a pu vivre en direct et de l’intérieur le déclin de cette écurie historique.

« L’équipe a clairement dû travailler dur, nous avons notamment mis en oeuvre de nombreuses nouvelles méthodes d’ingénierie, mais la suite de la démarche a consisté à investir dans la recherche et le développement. » explique Rob Smedley.

« Finalement, cela ne s’est jamais produit. Si vous voulez être un vrai constructeur, vous devez faire un certain niveau d’investissement. Sinon, vous serez toujours en retard, peu importe la qualité de votre personnel. »

« Je ne veux pas parler d’individu en particulier, mais il est clair que de mauvaises décisions ont été prises, ce qui a placé l’équipe dans cette position. C’est très regrettable. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

george russell williams bakou

Six courses en neuf semaines, c’est le programme qui vous attend en F1

nico hulkenberg renault red bull

Helmut Marko dément les rumeurs « farfelues » au sujet d’Hulkenberg chez Red Bull