Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

F1, Formule 1 – les dernières actualités en directF1, Formule 1 – les dernières actualités en direct

F1 2022

Sprint en F1 : toujours aucune décision !

course-sprint-f1-2022

Le team principal de l’équipe Haas, Gunther Steiner, a insisté sur le fait qu’il ne compte pas faciliter la vie des grandes équipes en votant pour une augmentation du plafond budgétaire en cas d’introduction des courses Sprint cette saison en Formule 1.

En 2022, la Formule 1 a prévu d’introduire six courses Sprint sur six tracés différents du calendrier, mais certaines des plus grosses équipes de la grille souhaitent obtenir une augmentation du budget d’environ 5 millions de dollars afin de couvrir d’éventuels coûts supplémentaires en cas d’accident lors des ces courses Sprint, alors que toutes les écuries doivent opérer au plafond budgétaire de 140 millions cette année en catégorie reine.

Zak Brown – PDG de McLaren – a accusé certaines des plus grandes équipes de tenir “le sport en otage” plus tôt ce mois-ci en votant contre certains changements de règles et en demandant une augmentation du plafond budgétaire de 5 millions de dollars pour couvrir six événements Sprint lors de cette saison à venir. Dans ce contexte, et avec un vote à l’unanimité nécéssaire, il y a toujours une chance que le format des courses Sprint tombe à l’eau en 2022 si aucun accord n’est rapidement trouvé.

Gunther Steiner pour sa part dit qu’il n’acceptera pas l’augmentation du budget au delà d’un certain seuil : “Je n’ai rien entendu depuis notre dernière rencontre – je ne me souviens pas où c’était, l’Arabie Saoudite peut-être – avec Stefano Domenicali (PDG de la F1) à propos des courses Sprint.” a déclaré l’Italien à Racer.

“Nous avons déjà envoyé notre avis à ce sujet – c’est ce qu’on nous a demandé de faire – mais depuis, je n’ai plus rien entendu. Je pense qu’il y aura une réunion de la Commission F1 dans les prochaines semaines, donc je pense que nous aurons davantage de détails. Mais au final, cela doit avoir un sens commercial, cela doit avoir un sens sportif.”

“Je suis certain qu’il y aura une proposition et si la FOM dit que certaines personnes sont opposées aux budgets, ils décideront de ne pas le faire. Je ne sais pas vraiment, parce que je ne déteste pas les courses Sprint, mais si elles n’ont pas lieu, je ne pense pas que l’avantage soit assez grand pour que j’aille les défendre.”

“Je ne sais pas vraiment quel est l’avantage, donc je laisserai cela entre les mains de Stefano (Domenicali) pour qu’il règle tout ça. C’est sûr que cela a du sens commercialement et que les fans l’aiment suffisamment (le format des courses Sprint), alors ils essaieront de le faire. Ils sont les promoteurs, nous travaillons toujours avec eux et essayons d’être à leurs côtés si nous pouvons faire quelque chose de mieux. Mais je ne vais pas faire tout mon possible pour que les grosses équipes en profitent parce qu’on a relevé le plafond budgétaire. J’ai grandi aussi à ce sujet, pourquoi devrions-nous offrir une échappatoire ? Cela signifierait que nous revenons “au bon vieux temps” (avant l’introduction du plafond budgétaire).” conclut Steiner en insistant sur le fait qu’il comprend parfaitement le souhait des grandes équipe de vouloir augmenter leur budget.

Bientôt le début de la saison 2022

Alors que la saison 2022 débute au mois de mars (le 20 mars à Bahreïn), certains patrons d’équipes comme Christian Horner – team principal de Red Bull – demandent à la Formule 1 de prendre une décision quant à savoir si les courses Sprint auront bien lieu ou pas cette année : “Je pense que le format des courses Sprint était interessant l’année dernière, même si je pense que le format n’était pas parfait et que si vous n’essayez pas quelque chose que vous ne connaissez pas [vous ne pouvez pas savoir]. Je pense qu’il y a des choses qui pourraient être faites pour le rendre plus excitant, pour le rendre plus interessant. Mais il se fait tard maintenant et nous allons devoir prendre une décision très bientôt.”

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.