F1 - Steiner espère que Schumacher va cesser de se crasher
in

Steiner espère que Schumacher va cesser de se crasher

Le directeur de l’équipe Haas, Guenther Steiner, admet qu’il est désormais devenu urgent que son pilote Mick Schumacher cesse de crasher sa monoplace comme ce fut une nouvelle fois le cas au Grand Prix de Monaco où l’Allemand a terminé sa course avec une monoplace littéralement coupée en deux à la sortie de la Piscine.

Depuis le début de la saison, Mick Schumacher a crashé sa monoplace à plusieurs reprises en commençant en Arabie Saoudite où il a envoyé sa Haas contre un mur à haute vitesse lors de la séance de qualifications du samedi, ce qui l’a forcé à rater le départ de la course le lendemain en raison d’un manque de pièces de rechange alors que la Formule 1 devait enchaîner une semaine plus tard avec le Grand Prix d’Australie. Schumacher a également subi des dommages lorsqu’il est entré en collision avec son compatriote Sebastian Vettel au Grand Prix de Miami, alors que le châssis accidenté lors de la dernière course à Monaco est encore actuellement en réparation à la veille de la huitième manche de l’année qui se déroule ce week-end en Azerbaïdjan.

« Ce n’est tout simplement pas possible de continuer comme ça, il le sait, et s’il se crashe aussi contre un mur à un moment donné, ce ne sera pas non plus sain. De toute évidence, il veut marquer des points, mais s’il se crashe contre un mur, il ne marque pas de points. » a déclaré Steiner ce jeudi à Bakou, cité par Autosport.

« Il le sait, donc c’est comme lui mettre la pression et lui dire qu’il ne peut pas aller se crasher. Mais je ne fais pas ça, je n’ai jamais fait ça, parce que je pense qu’ils savent qu’ils ne doivent pas se crasher. Il se passe beaucoup de choses, mais il n’y a pas de réponse simple, nous devons voir comment nous allons de l’avant. Il y a beaucoup de choses que nous devons régler maintenant. C’est un sport très compétitif et il est facile de dépasser un peu sa limite et faire de gros dégâts, surtout sur un circuit comme Monaco, Djeddah, ici [Bakou], Montréal est encore autre chose. A Singapour, il aura juste besoin de s’adapter pour ne pas reproduire ce qui a été fait à Monte Carlo. »

Steiner a également précisé qu’il n’avait pas besoin de faire la leçon de morale à son pilote concernant le coût des dégâts car l’Allemand se doute bien que de tels crashs impactent directement le budget de son équipe : « Non, nous en avons parlé, mais je n’ai pas besoin de lui expliquer à quel point nous en sommes ou comment diriger une équipe. »

Le patron de l’équipe Haas a souligné que le plus gros souci pour lui n’est pas tellement le respect du plafond budgétaire (fixé à 140 millions), mais plutôt de savoir ce que l’équipe peut dépenser en pièces de rechanges auprès des fournisseurs que sont Dallara pour le châssis ou Ferrari pour la partie mécanique.

« Le plafond budgétaire n’est pas un problème. Le budget est un problème, car nous n’opérons pas au plafond budgétaire. Donc, évidemment ce n’est jamais une bonne chose [les coûts supplémentaires liés aux crashs] et le problème supplémentaire que nous avons c’est la cadence à suivre pour fabriquer les pièces qui devient de plus en plus difficile. Chez Dallara, ils travaillent jour et nuit pour que nous puissions avoir des pièces ici et que nous puissions continuer. L’argent est bien-sûr un problème parce que vous devez payer, mais en fait, le problème est d’avoir suffisamment de pièces fabriquées. »

« Vous n’avez pas cinq moules pour les carénages, vous n’en avez qu’un, et si vous continuez à fabriquer, cela prend du temps. C’est donc un défi, mais Dallara fait un très bon travail. En ce qui concerne la suspension, Ferrari nous a aidés parce que nous manquons également de suspensions. Sinon, concernant le budget, on ne peut pas continuer à dépenser l’argent qu’on n’a pas. »

Avant le Grand Prix d’Azerbaïdjan Mick Schumacher fait partie des deux seuls pilotes de la grille avec Nicholas Latifi à ne pas avoir encore marqué le moindre point depuis le début de la campagne 2022.

esteban-ocon-f1-news

A Bakou, Esteban Ocon veut faire oublier la déception de Monaco

Bakou-Azerbaidjan

GP F1 d’Azerbaïdjan : A quelle heure sont programmés les EL1 et EL2 ce vendredi ?