Toto Wolff inquiet de voir un nouveau moteur Mercedes partir en flammes

Toto Wolff, le directeur exécutif de l’équipe Mercedes n’a pu que constater que ses deux pilotes n’ont pas été en mesure de battre la Ferrari de Sebastian Vettel ce samedi pour la pole position.

Lewis Hamilton accuse un retard de deux dixièmes sur la Ferrari de Vettel au terme des qualifications, alors que Valtteri Bottas a complétement « foiré » ses qualifications avec un tête-à-queue en Q3.

« Le crédit revient à Ferrari avec la voiture la plus rapide et un tour fantastique de Seb pour être en pole. » souligne le patron de l’équipe Mercedes, Toto Wolff.

« Nous leur avons donné une belle bataille, mais Lewis est resté un peu derrière. De plus, nous avons connu un tête-à-queue [monoplace de Bottas en Q3]. »

« Nous savions que Ferrari serait très forte ici. Nous aurions pu faire la pole, mais on l’a perdue. Leur vitesse dans les lignes droites est vraiment phénoménale et ils méritent le résultat. »

Concernant le nouveau moteur que Mercedes a introduit ce week-end au Canada, Toto Wolff, admet qu’il ne sait pas encore ce qui s’est passé avec l’unité de puissance montée sur la monoplace de Lance Stroll et qui a rendu l’âme ce matin en EL3.

Les mécaniciens de l’équipe ont dû remonter l’ancienne spécification du moteur Mercedes sur la voiture du Canadien pour les qualifications, alors que Mercedes ne sait pas encore ce qu’il s’est passé précisément.

« C’est inquiétant, mais nous ne savons pas encore ce qui s’est passé. » souligne Wolff. « Mais un tout nouveau moteur qui part en flammes alors qu’il n’était même pas à plein régime, on ne peut qu’espérer que cela ne se reproduise plus. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

romain grosjean haas

Romain Grosjean : « Une fois de plus je n’ai pas eu de chance »

charles Leclerc ferrari

Charles Leclerc convoqué chez les commissaires à Montréal