Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

News F1

Toujours plus de courses et seulement trois jours d’essais par pilote !

Valtteri Bottas tests barcelone

Paradoxe intéressant comme seule la F1 arrive à en créer, l’augmentation du nombre de GP par saison est en contradiction avec la réduction des essais de pré-saison depuis le début de l’ère hybride en 2014.

En 2014, la Formule 1 vivait une révolution importante en abandonnant les motorisations V8 atmosphérique pour passer à des unités de puissance V6 hybrides.

Les questions concernant la fiabilité et les performances étaient donc au centre de toutes les attentions durant les essais hivernaux de pré-saison qui se déroulaient alors sur 12 jours et deux circuits différents : Jerez en Espagne et Sakhir à Bahreïn.

Ces essais étaient divisés en trois sessions de quatre jours chacune et étaient programmés très tôt dans l’année, fin janvier. Il s’agissait alors de la dernière fois que les Formule 1 prenaient la piste aussi tôt, le lancement des nouvelles monoplaces ayant désormais lieu en février.

Le nombre total de jours d’essais en 2014 était de douze, répartis de la manière suivante :

dates journées d’essais lieu
du 28 au 31 janvier 4 Jerez
du 19 au 22 février 4 Sakhir
du 27 février au 2 mars 4 Sakhir

Pour la saison 2015 le schéma reste le même avec toujours 12 jours d’essais qui débutent sur le circuit de Jerez pour une session de quatre jours à compter du 1er février. Mais les deux sessions suivantes de quatre jours chacune sont cette fois-ci délocalisées depuis Bahreïn jusqu’en Espagne sur le circuit de Barcelone.

Le spectre de la réduction des coûts et la volonté des équipes de rester proches de leurs bases européennes ont motivé ce choix.

Le nombre total de jours d’essais en 2015 reste de douze, répartis de la manière suivante :

dates journées d’essais lieu
du 1er au 4 février 4 Jerez
du 19 au 22 février 4 Barcelone
du 26 février au 1er mars 4 Barcelone

Une première diminution en 2016

L’année 2016 voit une première réduction des jours d’essais depuis le début de l’ère hybride. La réglementation étant stable depuis deux saisons désormais, cette réduction se justifie donc par une volonté accrue de réduire les dépenses, d’autant plus que cette fois-ci, le circuit de Barcelone accueille la totalité des journées, les équipes délaissant ainsi la piste de Jerez.

La première session, fin février, comporte toujours quatre journées mais la deuxième partie des essais, qui comptait jusque là huit jours séparés en deux sessions, est réduite à quatre journées.

Les équipes et les pilotes ont désormais huit jours pour se préparer au lieu de douze, répartis ainsi :

dates journées d’essais lieu
du 22 au 25 février 4 Barcelone
du 1er au 4 mars 4 Barcelone

Une stabilité entre 2017 et 2019

Le nombre de jours d’essais reste stabilisé à huit pour les saisons 2017, 2018 et 2019 et sont répartis de la même manière que pour la saison 2016.  De petites modifications réglementaires concernant notamment les pneumatiques et les châssis ne profiteront pas aux équipes qui ne bénéficieront pas de temps de roulage supplémentaire.

Une petite polémique voit cependant le jour en 2018 alors que les essais sont fortement perturbés par le froid et la neige qui se sont abattus sur le circuit de Barcelone à compter du troisième jour.

Un possible retour à Bahreïn pour les essais 2019 est brièvement évoqué mais l’idée ne séduit guère les équipes qui ne souhaitent pas partir à l’autre bout du monde avant de s’envoler pour l’Australie participer au premier Grand Prix de la saison.

Plus que trois jours par pilote en 2020

Pour la saison 2020, le nombre de journées d’essais de pré-saison a chuté à seulement six jours, soit à peine trois journées par pilote.

Les jours d’essais de pré-saison en 2020 sont répartis de la manière suivante :

dates journées d’essais lieu
du 19 au 21 février 3 Barcelone
du 26 au 28 février 3 Barcelone

Cette diminution des essais hivernaux est à mettre en perspective avec la suppression totale des essais privés durant la saison cette année. Si certaines exceptions sont conservées, notamment pour permettre à Pirelli de tester ses nouvelles gommes, il est flagrant de constater que la Formule 1 a réduit son temps de roulage de manière drastique en comparaison avec les années 90 ou 2000 où chaque pause entre les week-ends de Grand Prix était l’occasion de journées intenses d’essais.

Vous avez voté !

Sur le compte Twitter de F1only.fr, nous vous avons sollicité pour connaitre votre avis sur la durée des essais hivernaux et vous avez été 62% à trouver que ces six jours de tests, soit à peine trois par pilotes, n’étaient pas suffisants.

L’an prochain, avec la possible disparition du Grand Prix d’Espagne à Barcelone, les essais de pré-saison pourraient se dérouler sur le Circuit Paul Ricard en France, qui s’est ouvertement positionné pour les accueillir, mais dans une logique toujours plus vive de réduction des coûts, l’organisation d’une ou plusieurs journée d’essais supplémentaires ne semble clairement pas à l’ordre du jour.

 

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.